dimanche 22 mai 2011

Skeleton$


Au détour d'une occasion très abordable en bac, j'ai rompu mon systématisme à fuir les disques du mois et d'autres de Magic depuis plusieurs années. Malgré la grande admiration que j'ai pour leur écriture, je reste lassé par leur choix pop rébarbatif.


Ceci dit Skeleton$ abordé avec méfiance, a tout de suite réveillé une certaine excitation, un autre sentiment de grande liberté juste après Gang gang dance.
Pour magic donc, il plane sur ce disque une grosse influence Animal Collective, n'arrangeant rien à ma réticence. Sauf que Skeleton$ n'a pas tout ce que je déteste des Animal. Eux savent s'arrêter par moment, faire une pause au tumulte pop, au ludique tralala télétubies, pour quelques moments apaisés de poésie acoustique..tout aussi folle. Et surtout, il n'y a pas les chœurs asiles insupportables post « Sung tongs » jamais égalé.


C'est dans l'optique architectural qui faut creuser pour aller vers la ressemblance, le fond. « grandma » est la preuve que la folie du trio peut même outrepasser celle que l'on croit la plus moderne des 2000's (escapade guitare en plein milieu du morceau).
Les calibrations sont impossibles, aucun moyen de jauger, d'analyser, d'écrire un quelconque protocole artistique qui puisse définir la poésie tribale établie.


Tout comme Gang gang dance, les idées inspirées sont indomptables. Aucun morceau plus haut que l'autre, un concept magma soumis à des éruptions anarchiques. La décontraction ludique de cet afro-jazz clair et joyeux (et c'est ce qui les oppose à « eye contact ») fait de ce disque un petit joyau de liberté cinglée et énergique.
Une autre dose de dopamine, intuitif, d'intelligence improvisée...très très bien défendu par le label libre belge culte Crammed disc.

Skeleton$ 2011 « people » label : crammed discs.
www.crammed.be
www.skeletons.tv

échelle de richter : 7,7
support cd
après 2 écoutes

quand on aime : animal collective; gang gang dance; fog; why?; hymnie's basement...

3 commentaires:

Benoit a dit…

moi je n'ai pas réussi à dompter cet album, à en venir à bout. Trop déconcertant et surtout pas vraiment de titres qui se détache je trouve.

charlu a dit…

Exactement, rien ne se détache, c'est un brulot foutraque compact que je trouve interressant, voire excitant. Surtout ça me soigne des Animal C qui me posent problème depuis qq temps.
Par contre il est possible qu'à cetains moment de la journée (ou humeur), ça passe moins bien. Y'en a plein de disc qui font ça. à voir, en tout cas hier j'étais dispo.

Francky 01 a dit…

Moi, c'est pareil avec Magic. J'aime bcp leurs plumes, leurs écris mais je ne suis pas toujours raccord avec leurs goûts.
Depuis 2 ans que j'achète le Hors-série de fin d'année, pour le traditionnel best of, on a peu de disques communs, surtout dans les meilleurs (ex : 2010 n°1 Violence, 2009 : Girls, n°3 Phoenix). Ils sont trop adorateur d'une indie pop pour moi.

A +