samedi 29 juin 2019

The Black Pumas



J'ai des frissons plante à tète, de la rotule à la clavicule, le mercure est infernal, la température un fake ou pas, les journalistes des ânes hystériques, j'ai des frissons partout, d'où c'est la canicule ?? Demandez à mes clavicules, mes rotules.. le vent chaud se lève, les couguars sont en mini-jupe, l'eau cristalline en pâture est partout proposée, les terrasses sont nébulisées en attendant Paris-Sur-Mer et sous le sable le bitume, les rivières sont prises d'assaut, les vagues chapardées à grandes foules, les glaciers suent à grosses gouttes et les glaciers aussi. Ça chauffe grave, sur la peau et sur toutes les lèvres, les écrans dans leur totalité, écran total, fallait s'y attendre, c'est l'été et à quelques jours des moissons on récolte toujours ce que l'on sème, on paye et ils payeront cash nos aberrations, goutte que goutte...

Slip en surfusion, dégâts des eaux des reins, aisselles liquides, la raie en cascade, l'entre-cuisse à marée haute, même pas chaud, j'ai le casque bien vissé sur le crâne, j'écoute un disque nouveau, dès la première note j'ai des frissons partout, je suis ventilé, la respiration profonde j'ai l'âme climatisée.... et pourtant, c'est volcanique, incandescent, comme le mercure. Et bien non, pas moi, l'épiderme échinulé, le calbard frissonnant, la chair de poule m'envahit. Poils hérissés sur l'avant-bras, le cagnard n'a qu'à bien se tenir, le chaud fabrique du froid, mon cuir recouvert d'émotion par le volume sonore augmenté se gausse bien des thermomètres en rut.

« Black Pumas » dans les oreilles, "Fire" en boucle, il peut bien faire 55°C.

The Black Pumas 2019 « Black Puma » label : ATO music


2 commentaires:

DevantF a dit…

Suite à la promenade de Chris, nous vous voilà replongé dans le passé soit avec les originaux soit comme ici, te donne envie de se refaire quelques bons vieux Al Green ou Donny Hathaway. Et en ce dimanche où la température perd 10 degrés, ce sont ces musiques qu les retrouvent.
Pour le reste comme toi, mais en plus positif, je me suis fait une balade sur ls quais de Paris, un courant d'air qui longeait la Seine et les filles et l'été!!
Parenthèse, la même que chez Chris, si toi aussi tu aimes Glen Campbell/Jimmy Webb ("Wichita Lineman", "By The Time I Get To Phoenix" quand même), alors le Springsteen et ses mélopées western grand orchestre sont faites aussi pour toi. Un peu d'air quoi

charlu a dit…

On n'en finit pas du passé, on ressasse ou on fait pareil..puis en même temps, inventer un truc nouveau devient presque impossible ??
Toi le Toine des tiquettes, la zic est un shaker perpétuel.
Tiens, Black Mountain .. bim, du gros son nouveau gorgé de passé. Et c'est pas finit ;D