mardi 21 juin 2011

Mombi





Un disque automnal idéal pour cette fin de printemps démissionnaire. Imaginez juste Idaho et son minimalisme pop réorganisé par Brian Eno. Une petite pointe d'Air et du Beta Band.
Puis un label aussi, Own records à l'intérieur duquel « The wounded beat » de Mombi prend toute sa lueur, reçoit une logique hospitalité.
La lumière lunaire et voluptueuse est incarnée par un doux jeu acoustique de piano et d'arpèges. Le piano en filigrane flotte comme chez Eno et les cordes discrètes limites classiques séduisent comme chez Clogs. « the misunderstanding
» se permet même de flirter avec les beats techno robotiques de superpitcher, voire des petites pincées d'arrangements Eraser monsoon » ou « time goes »). Tout cela fait de ce disque une virée légère dans l'ambiant expérimental hyper-soft. Le tout reste profondément ambiant.
Si je ne connais rien de l'histoire de ses deux rêveurs (Kael Smith et Matt Herron), la présence de Taylor Deupree à l'organisation peut expliquer beaucoup de chose sur la hauteurs des nappes néo-classico-synthétiques. Mombi réussit là où L'altra aurait pu décevoir.

Mombi 2011 « The wounded beat » label : own records
http://www.ownrecords.com/

échelle de richter : 8,8
support cd
après 4 écoutes

quand on aime : brian eno, beta band, idaho, the great pheasant, the zephyrs, air, mus.....

3 commentaires:

Blake a dit…

Pas mal ce billet et toutes ces références (Air, Beta Band, Eno). En plus c'est une galette dont l'ami Benoît avait du bien, ça me revient.

Ma pauv' tête l'a zappé, Charlu l'a récupéré, tant mieux :-)

charlu a dit…

Dans la tète à Charlu, y'a que la zic qui bouju. J'avais lu son billet sur Holloran, mais Mombi pas vu. Je vais aller voir. Aussi j'espère que je n'ai pas vexé Benoit avec ma réponse lourdingue sur Robertson and co.. c'était une vanne amicale.
Pour ce disc, y'a lein de trucs qui sont venus à moi à la première écoute. ça va pas bouger le monde, ça rappelle plein de trucs, mais ça plane à 15000 et c'est très bon.
Zappe zappe mon Blake, on est là ensemble pour se souvenir.... la preuve, Vetiver, j'avais complètement oublié.

A+++++

Benoit a dit…

oui très bien ce Mombi !
@Charlu : non pas vexé, tu plaisantes... moi pour me vexer, faut y aller ;). En fait sur ton blog le lien pour les commentaires est un peu trompeur je trouve. Y'a un trait juste au-dessus, je me suis planté la dernière fois car je en savais plus s'il correspondait au post du dessus ou du dessous. Désolé mon comm était bien pour Holloran et non pour Robertson. De toute façon moi les guitaristes, y'a longtemps que ça me cause plus. Pourtant j'au eu ma période quand j'étais en fac(Hendrix, Clapton, SR Vaughan et compagnie, mais Aujourd'hui le moindre petit solo a tendance à m'ennuyer très vite.