vendredi 8 avril 2011

Timber timbre


L'esprit d'Elvis s'est emparé du corps de Taylor Kirk. Des vapeurs crooner au timbre king se colle à un certain comportement déhanché baroque, comme si Findlay Brown que j'adore, s'emparait de l'œuvre de Flotation toy warning sous des cieux introvertis.

Nous lisons un doux-dingue mélange d'époques à travers une épopée fantasque pop digne des plus rêveuses évaporations de Patrick Watson ou Chris Garneau. Timber Timbre, c'est un parcours un poil atypique, puisqu'il laisse sa pop rustique Lo-Fi chez Morr music, d'obédience électro-pop moderne, pour Full time hobby, d'emballage traditionnel brut.

Full time hobby mine de rien s'accapare, et Timber timbre crée désormais auprès de Micah P Hinson en compagnie des nouveaux saboteurs. En fond de paysage de « Creep on creepin'on », Colin Stetson (omniprésent sur le disque) souffle à nouveau dans son organe cuprifère, comme une transition populaire à son chef d'œuvre enfoui dans l'invisibilité. Mariés au piano protagoniste de Taylor, les cuivres s'épanouissent comme jamais. Planent une touche psychédélique du king halluciné et une certaine rêverie pop en bande-son fantastique, comme un stage musical chez Owen Palett (présent ici), et The Coral.

Passionnément rétro-sophistiquée, innovante et déroutante, l'œuvre barrée du trio emmenée par Taylor Kirk rassure dans son intemporalité, son génie et sa vision des belles choses embarquées à quelques mètres du sol. Si quelques plages paraissent expérimentales, « Creep on creepin'on » version violette (c'est ma version d'acquisition à moi, le disque est sorti sous trois colories, pourpre, verte et grise) reste un album concept puissant (tout pour me plaire donc).

Elvis, arrête de faire le con, sors de cette belle âme qui n'arrête pas de bourgeonner ses racines en arbre arc-en-ciel. Déjà, en 2010, Timber timbre avait lancé les hostilités loin de morr music, et l'on ne pensait pas qu'il pourrait transcender cet effort plus haut encore. C'est chose faite avec cette variante 2011 (très prolifique donc) qui semble se présenter comme un prétendant à l'apogée des disques pop baroques concepts si rares.


Timber timbre 2011 « Creep on creepin'on » label : full time hobby


.


http://www.fulltimehobby.co.uk/


http://www.timbertimbre.com/


échelle de richter : 8,4


support : cd violet


après 3 écoutes


.quand :on aime : elvispresley; owen palett; patrick watson



chronique multi-média ICI

2 commentaires:

momo a dit…

Excellentissime album en effet, voici ce que j'en dis, nombreux morceaux à l'appui :
http://fun1959.canalblog.com/archives/2011/03/30/20712953.html

charlu a dit…

Merci Momo, d'accord avec toi, ce disque vaut le détour.
Je vais visiter Momo, merci de ton passage.

Charlu