jeudi 31 mars 2011

The dodos


Un autre folk mais sans surprise, celui de The Dodos, autre duo outre-atlantique.

Beaucoup moins intime, les flots d'arpèges d'ici dansent avec des percussions tribales rythmiques et bricolées. Des grosses caisses, des tambours et des objets en tout genre sur lesquels on peut taper viennent marquer « No color » d'une originalité. C'est un bricolage Lo-Fi pétillant que « beards » vient calmer en jolie petite promenade McCartney.


Plus frais qu'Herman Düne, plus joyeux que Devendra Banhart et plus acoustique que The walkmen, le nouvel opus de The dodos, en gardant les cordes de ces trois références, offre un très bon disque largement plus subtil que le précédent « Visiter ». Si la surprise Thousands collait à la pochette, la palette de couleurs de « No color » est à l'inverse étendue, presque printanière.


The dodos 2011 « No color » label : french kiss




échelle de richter : 7,4

support streaming

après 2 écoutes


quand on aime : devendra banhart; walkmen; herman dune




The Dodos - Dont Stop

1 commentaire:

Francky 01 a dit…

Hello.

The Dodos, je ne connais pas bien.
Mais au niveau des disques de folk sortis cette année, j'ai aimé :

- "Several Shades Of Why" - J Mascis (j'ai écris un p'tit post dessus).

- Anna Calvi et son album éponyme, entre indie rock, dark folk et blues rock.

- "Kiss Each Other Clean" - Iron & Wind Son folk se fait plus soul/funk avec de subtiles touches d'electronica. Un bon album de folktronica funky !!!

A + + amigos.......