mercredi 1 mai 2019

JL Murat live



A contre sens de la tendance, je suis de moins en moins concert. Sûrement à cause de la tendance. Pourtant comment j'ai aimé tout ce que j'ai vu.
Bergheaud ou Ané, lequel je suis le plus allé voir ? Deux artistes de scène. Il n'y a que les « Sur nos Forces Motrices » pour tenter de revivre celle de Domninique A. Et je collectionne tous les morceaux live de JL Murat depuis 1993 au Transbordeur publié en 1995. « Live in Dolores », « Pias Nites » et Clermont et puis le fantastique « Muragostang » qu'il faudra un jour que je développe ..longuement. Et puis les bonus, les face B, les ajouts, les quelques pièces qu'il propose souvent. Pourtant je considère un live que dans son entité enregistrée, double intégral. Et puis à l'écoute « Innamorato » m'emballe, je raccroche les morceaux avec plein d'autres, celles du Lièvre (« 16h00... ») ... et surtout je rattache le tout au fantastique parfum d'Acacias, colossale faux-live.
Tout aligné d'un bout à l'autre, Murat live est une scène que je me monte régulièrement entre mes murs, empirique, à la seule condition que les fenêtres soient ouvertes quitte à dévisser les gonds. « Il neige », la chanson préférée de ma puce de 14 ans, de Murat que mes grands de 22 et 24 ans adorent... Em, Cm, Am... rien d'autre qu'un ciel ankylosé et qui rage à la Crazy Horse. Tiens, Murat, je le répète, le Neil Young de notre hexagone..... comme au « Jour du Jaguar ».

Autant en faire quelque chose... plutôt que rien … bonus de feu qui me rend dingue, live, avec le son brut et clair de « Are you Passionate ». Je retourne dans les champs de ma vallée pour voir s'il neige.

JL Murat 2019 « Innamorato » label : pias / scarlett

7 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Comme toi, je remonte le courant et les "live" ne me passionnent plus du tout ! j'adore retrouver le son originel, le son pour lequel l'artiste à galérer (des fois) pour que tout soit en ordre, à sa place et c'est pour ça aussi que toutes les versions "remixées, rechantées en un mot "dévoyées" ne me plaisent pas du tout" Voilà c'est dit et pourtant ma découverte récente de l'univers de Murat ne mérite pas pour le moment de versions, autres qu'originales. Mais, comme on dit, il n'y a que les fous qui ne changent pas d'avis.

Keith Michards a dit…

En live ou en studio, Murat c'est du tout bon !

charlu a dit…

C'était mon moteur ds les fin 90's les concerts, jusqu'en 2010 en gros.. Herman Dune pour 9euros, DomA pour 19.. à l'époque. Maintenant c'est le gros budget et faut se lever tôt avant que ce soit complet. On paye les pire to pire. De toute façon c'est toujours de notre faute. Ceci dit, les salles sont bondées et c'est bon signe. Murat en live, c'est jamais le même truc. C'est selon.

Kif, Murat entre les studios, les live et les studios live... c'est souvent beaucoup du live

Keith Michards a dit…

Merci pour le chouette cadeau que j'ai trouvé dans ma Box !!!

DevantF a dit…

Pourrait être marrant comme sujet à Péro. Les live. Faudrait que je me retourne sur moi pour me souvenir.
Live de légendes quand on n'a pas pu les voir: Doors, Stone.
Première découverte avant de creuser: Blue Oyster Cult (cette pochette!!) Peter Frampton (mais les studios, bof, bof?)
Les déceptions: Clash, ou alors comme vous je n'étais plus dans l'humeur?
Mieux que les Best Of: Eurythmics, Simple Minds

Français: Quand même, Noir Désir!!!

Et maintenant Murat, celui ci je l'ai attaqué ce matin, oreilles fraîches. Marrant ce son qui couvre toutes les chansons comme si c'était une seule avec variation. Ça me fait penser à celui de Nino Ferrer "Concert Chez Harry" davantage bouleversant, fleur de peau mais une unité de ton qui rendait l'album attachant, comme ce Murat. Dans ces cas là, les images ne sont plus très utiles.
Tu parles de Neil Young, je pensais les vieilles discuss avec les potes, Neil Young pas le meilleurs techniciens d'après les connaisseurs, mais moi je répondais frissons. Nous avons Mathieu Chedid, mais chez Murat il s'y trouve un climat de lâché prise qui me touche davantage, avec des ralenti qui courbe le temps.
Murat, je m'en veux de ne pas être plus fidèle, heureusement que tu es là ,-)

Ma a dit…

Ça fait un grand bien,ces chansons sur l'actualité,via son site.

charlu a dit…

Ouaih, Murat c'est pas un caprice, c'est une vraie fidélité. Comme Dom A d'ailleurs. Tu parles de concert Tonio, en disque ?? ou c'est ce que tu as vu ?? J'écoute presque jamais de live en disk, sauf Bob Seger. Je n'y vais plus non plus. ça me gonfle cette course au billet avant complet, et de lâcher une blinde. J'allais presque tt voir de 98 à 2004.. des White Stripe jeunes à Belin, Young, Katerine. Mon 1er c'est France Gall zénith, tournée babacar.. véridik..ouf. Avec le recul bah je regrette pas.. quel son !! J'ai failli perdre un bout de cerveau sur DomA99 élysée motmartre.. des communions, des trucs intimes comme Nits au café de la danse, Grandaddy au même endroit.. des moments inoubliables REM..puis tiens, le truc que j'ai des remords.. Prince au stade.. pas vu, j'avais envie, mais j'étais déjà dans le truc "jvais plus au concert", ça me fatigue.

Murat a un jeu "aproximatif" à la gratte, ça doit faire un point commun avec Young..pourtant, c'est tellement ce son qui me fait godiller.. une atmosphère sans gros solo, "..jaguar" pourrait figurer sur "Weld".

De nada Kif, et t'as raison Canut.. fait du bien.

Tiens, en parlant de chanons qui claquent et tellement d'actualité, je me bouffe du Dutronc ce week end.. merde in france.