vendredi 2 novembre 2018

Prince 2004



Préparé à pas grand chose, je laisse ce soir ma furieuse envie d'épaisseur dans les veines glisser vers un de mes Prince préféré. Sûrement une question de peau, d'ambiance, de timbre, de large verre au lourd cul malté.
Prés paré pour un truc de sensuelle glissade vers la jouissance sans que l'on y soit pour grand chose. Accroc hanche moelleux à mouver debout sur une légère houle en ébullition. Le feu au hamac sans pour autant se choper un coma, juste le lent mouvement des illusions caressant l’échine.

Pas envie de choisir un style, tout prendre, côtoyer l'absolu sans pour autant y être pour quoique ce soit. Envie de ce Prince là.
Pochette pas terrible, titre impérieux, album fatal, j'ose à peine me lancer dans un compte rendu historique ou technique, une timide dissection, j'en suis incapable, je suis paré et près. Je laisse défiler médusé l'épaisseur princière que je désirais intensément, je suis on ne peut plus contenté, je déguste, « Musicology » me cloue le cul.

Prince 2004 « Musicology » label : columbia

5 commentaires:

RanxZeVox a dit…

Il existe un album de Prince pour chaque instant, chaque humeur. Emancipation a tourné en boucle la semaine dernière, j'étais un peu passé à côté et il m'a collé une grosse claque. Musicology m'avait scotché à sa sortie, puis je m'en étais lassé après des mois d'écoutes, ton papier sera l'occasion de le ressortir dès demain. L'automne est parfaite pour écouter Prince, on dispose du temps nécessaire, l'esprit moins dispersé qu'aux beaux jours, j'aime m’immerger dans Prince, n'écouter que lui des journées entières. J'ai des tonnes de bootlegs studio à découvrir, je vais m'y mettre.

charlu a dit…

Ouaih, doit y'avoir un truc avec les saisons tièdes et humides.. le dernier disque qui m'a fait cet effet là, c'est Lotus Flower, la pièce rythm'n'blues des 3, raide dingue pendant des jours. Un truc à ressortir du coup.
Me souviens d'un truc aussi "The Vault".. tout comme "Musicology" album ravageur et pochette pas terrible.
Là, j'écoute en boucle, y'a rien à jeter, c'est une tuerie.

Mylène Gauthier a dit…

Prince était un brillant musicien.

devantf a dit…

Prince qui me fait passer le temps, au bureau, seul dans l'Open Space (19h20) le temps que ma copine m'appelle pour que je la rejoigne. Tranche de vie qui serait banale, mais dans l'Open il y a Prince qui résonne. Il y a bien longtemps que je n'avais écouté ce style clac clac... Quand j'écoute "Illusion, Coma, Pimp & Circumstance" me donne envie de réessayer une déception 1979, le Funkadelic "Uncle Jam.." J'étais pas prêt pour ce style dépouillé. Mais une autre force de Prince c'est d'alterner les climats "A Million Days" ça réchauffe!!

charlu a dit…

Oui, insolent de brillance Prince ;D

19h20 au taff !!! :D même si je voulais je pourrais pas, c'est interdit après 18h :))) ceci dit, la résonance doit être inintéressante. Elle va récupérer un Tonio dansant funkDevelik ;D Je crois que je vais en ressortir qquns au hasard des Prince, de temps en temps.