mercredi 24 octobre 2018

Nacho Vegas 2018



Sa carrière solo a débuté en 1997 avec "Verda O Consecuencia", il venait de quitter le groupe Manta Ray hébergé par le mythique label madrilène Acuarela Disco sous les tuiles desquelles j'ai si souvent roupillé.
Juste après, il est passé chez Limbo Starr avec le grand "Actos Inexplicables" 2001 qui lui donna une grande visibilité avant de retourner lentement dans l'ombre de ce côté des Pyrénées. Les disquaires hexagonaux ont lâché doucement. Quelques dix albums ont passé depuis, celui-là est double, authentique, moins rock que les précédents, plus proche de lui à nouveau. 

Sr Chinarro je l'ai dit, est El Presidente de l'Espagne, Nacho Vegas lui en est le prince. "Violetica" le nouvel album du baladin ibérien. 

Nacho Vegas 2018 "Violetica" label : marxophone

5 commentaires:

Chris a dit…

Du rattrapage espagnol à faire...je connaissais peut-être un titre (sur une compilation Magic ) mais c'est tout...merci !

charlu a dit…

Pour bien se rendre compte de ce qui se passe (ou se passait) là bas, acuarela discos est top... arborescences etc etc.

Tu connais Mus ?? et le groupe Le Mans ??

Chris a dit…

Mus, non, et Le Mans uniquement de nom grâce à Magic !

charlu a dit…

Mus est un duo délicat, d'ailleurs Fran Gayo a sorti un Lp chez Acuarelo. Le Mans y'a Terresa Iturioz qui a fait Single après, et Ibon Irrazkin qui vient de sortir d'un silence de 15 ans.

Devant Hantoss a dit…

Juste pour dire, j'ai quitté l'attraction forte de Tom Petty pour entendre aussi cette belle langue finalement, pas encore le frisson que j'entends en Italien, mais... Il y a comme une douceur (je suis en demande, faut croire)