samedi 4 avril 2020

Nathaniel Rateliff 2020



Les arbres rendent heureux, c'est chose certaine. Y'a qu'à voir le sourire radieux de Nathaniel. La chlorophylle se laisse transpercer par les rayons. Un kilomètre à la ronde, le compas sur la carte 1/ 25 000 ème, aller trouver les ligneux les plus proches avec dans le crâne des airs acoustiques, les chansons cellulaires de Rateliff. Country lumineux, Leon Redbone dans l'air, chez Stax s'il vous plait.
On est jamais seul dans une forêt, de haut en bas, de part et d'autre, des racines à la canopée, on est habité de par en par. Rencontrer des solitudes passé l’orée du bois. Rateliff au milieu des troncs.

Nathaniel Rateliff 2020 « And it's Still Alright » label : stax


2 commentaires:

DevantF a dit…

Une ballade chez les copains, un genre de coucou mais pas comme l'oiseau, je ne m'installe pas pour squatter ;-) Marrant le MAGIC pose une note moyenne mais a une critique tellement touchante + LASPYKE toujours aussi concis: "Un bel album, intimiste, mélancolique et introspectif"... Il aura fallu que tu ajoutes ton grain pour que je m'y mette en mode survol, j'ai mes périodes, à l'opposé d'une écoute attentive et quasi religieuse, je passe vous lire et je passe quelques titres.
Au delà du poignant (Tonight #2 comme pour dire que celui de Neil Young était le #1, c'est mon interprétation) il a un talent certain, chaque titre démarre par une accroche, comme pour nous interdire... plutôt nous inviter à rester pour écouter en entier, nous, les pressés!!

charlu a dit…

Tiens dis donc, ça me fait penser que je n'ai pas eu le temps de choper le dernier Magic.
Eh, tu peux squatter si ça te chante.. J'ai un grand jardin :O