mercredi 1 décembre 2010

That Summer


Je voue une passion sans borne pour « The newton plum » de Bed sorti en 2001, ainsi que pour « Home is where the studio is » 2002 et « Drowsiness of ancient gardens » 1998 de That Summer. Si Bed, dans ses plages jazzy, jonglait à merveille avec les silence, les mêmes que Mark Hollis, David Sanson quant à lui plaçait une pop expérimentale ambiante d'obédience jazz.
Gris ocre et blanc inondaient alors les pochettes des trois disques.

A la manière du virage rock de Yann Tiersen dans "Dust Lane", les deux groupe Bed et That Summer ont étoffaient leurs sonorités apaisées par des doubles basses, des guitares et un tempo râblé. Respectivement, « Spacebox » et « Clear » me laissaient alors orphelin des précédents trésors et me donnaient en échange l'exitation du renouveau.
Symétriquement opposé à « The newton plume », Bed enfonçait le clou avec une super formation (Mellano, Pires et deux batteurs) et lâchait un brûlot maximal avec « New lines ».

Cet année, de la même manière, That Summer emmené par David Sanson, publie l'exact symétrie de ses premières productions avec « Near miss ». Et pour cela un véritable groupe au cv impressionnant s'est attelé à la tache. Un album absolument dévastateur (à l'image de « mimir») à la finition très sombre(«all cats are grey » ) place That Summer jusqu'ici très discret, au sommet de son art, un des meilleurs opus de rock français cette année. Si « home is where the studio is » garde un attachement particulier et très personnel (un album à rechercher de toute urgence), « Near Miss » est à partager avec le plus grand nombre, comme une messe cold wave, un album qui figurera quoi qu'il arrive dans les tablettes historiques des grands disques d'ici et d'ailleurs, en tout cas la plus belle preuve des influences 80 et 90's de notre époque (comme une transition à la chronique précédente).

C'est dans les tons violet cette fois-ci, que les deux groupes ont affichaient en pochette leur virage rock qui n'a pas réussi à Bed (sorti il y a 6 ans déjà et jamais réitéré) mais qui place That Summer sur le tremplin du son et du succès assuré.


That Summer 2010 "near miss" label : talitres

Version multi-média ici





Aucun commentaire: