mardi 3 août 2010

Clogs


Clogs est un collectif que l’on range au rayon « musique nouvelle » ou « musique contemporaine » dans les bibliothèques. Chez les disquaires, les mêmes galettes sont mêlées à la pop indépendante (rapport au label). Ceci dit, la trame du groupe est classique (néo-classique pour les puristes adeptes de la secte deutsch grammophon) à tendance expérimentale.
Cette fois-ci, le nouvel opus de Clogs, par le biais de présences pop, touche le point culminant d’une pop-classique qui leur est rapidement étiquetée depuis des années. En effet, Shara Worden (My brightest diamond) offre sa voix extraordinairement lyrique (les disques de Clogs sont habituellement strictement instrumentaux) ; Sufjan Stevens contribue en sourdine à structurer les morceaux en chansons ; et enfin, quelques membres de The National (Mat Berbuger et Bryce Dessner) finissent sûrement à insuffler un air pop à « The creatures of the garden of lady Walton » .
D’une fraîcheur sans précédent, baroque et enlevé, les morceaux défilent dans une logique savamment construite sans aucune retenue. Clogs et The National sont hébergés par Brassland et principalement distribués en France par Talitres, un collectif bordelais au catalogue excitant. La pochette très "Douanier Rousseau" réalisée par Hvass&hannibal (qui a aussi réalisée les deux dernières pochettes des Efterklang, autre groupe expérimental néo-classique) est une excellente mise en image du son qui s’en échappe: mathématiquement naïf, fleuri et fauve, léger et grave à la fois, exubérant, symphonique, surréaliste et pédant, romantique, royal et mélancolique.
Pour finir et pour n’oublier personne, la tète pensante de Clogs est Padma Newsome, auteur-compositeur et multi-instrumentiste et ami d’étude de Shara Worden, collaboration concrétisée sous les plus beaux hospices.
Clogs "The creatures of the garden of lady Walton" 2010 label : brassland
quand on aime : Rachel's; Boxhead ensemble; Max Richter; Deaf Center; Efterklang....

Aucun commentaire: