jeudi 19 novembre 2009

This Immortal Coil


Découvrir un groupe par le biais d'un hommage est une démarche inverse hasardeuse, troublante et totalement excitante. C'est chose faite avec This Immortal Coil. Guidé par le label « Ici d'ailleurs » et quelques très bonnes critiques, ajouté à cela un casting de rêve, je me suis laissé tenté par ce chemin aveugle puisque à ce jour, je ne connaissais rien de Coil. Une vague étourderie, me laissant embarquer par le jeu de mot, a d'abord faussé mes pensées en imaginant un travail hommage au groupe mythique du label 4AD This Mortal Coil. Recalé in extrémis sur la réalité, je découvre alors un disque d'une rare élégance, d'une délicate mélancolie. Les paysages défilent, unis, graves et envoutés. L'homogénéité du tout semble évident, aucun artiste ne tire la couverture à lui, tous se fondent pour mieux épouser ce que doit être l'esprit Coil. Même Bonnie 'Prince' Billy (encore lui) laisse son Lo-Fi au vestiaire pour se fondre au décor et revêtir un habit de flute, de contrebasse, violon, scie et hautbois. La fidélité des ambiances laisse imaginer la douceur inquiétante de l'âme de Coil endeuillé par la disparition d'un des cerveau, Jhonn Balance, il y a cinq ans. Peut être est-il mieux d'ignorer ainsi les racines d'un groupe afin d'apprécier à sa juste valeur un tribute.
Sur une page du site d'ici d'ailleurs, on peut lire « Coil is more than music »... moi qui aime les couleurs noctambules des paysages, c'est exactement ma première impression à l'écoute de ces fans sérieusement rassemblés pour prier musicalement . Il est temps pour moi d'aller fouiller les bacs, de retourner aux sources.
Entre parenthèse, histoire de faire une autre transition (bonnie prince billy) avec tôt ou tard de l'article précédent, Yaël Naïm lâche le morceau le plus bouleversant du disque avec "Tattoed Man", dans l'esprit gothique des Black Heart Procession si au PMU on pariait plus sur le vertige des anges..... Peut être même un des morceau les plus bouleversant des hommages rendus. Des années après son sublime album, elle témoigne et dévoile une passion certaine pour un groupe révolu et toujours invisible qu'il faut qu'on me fasse voir.
This Immortal Coil 2009 "the dark age of love" label : ici d'ailleurs
quand on aime .....ce disque et black heart procession, yael naim, yann tiersen, ici d'ailleurs.

Aucun commentaire: