dimanche 16 février 2020

Elbow 2019



Je voyage au bout de mon optique. Loupe binoculaire au dessus d'une canopée d'Aspergillus Niger, comme le drone au dessus d'une forêt terre de sienne brûlée. A quelques microns de lui l'Ochraceus mimosa éclabousse.
Tout est une question d'échelle, microscope ou télescope, électrons de poussière saupoudrant nos fronts en extase devant la voûte étoilée.
200 milliards d'étoiles pour une galaxie, marée de manchots agglutinés sur un rocher blanc d'écume, soupe épaisse saturée de vermicelles, enfer de bouées humaines ondulant sur une houle mécanique.... « Giants of all Sizes ».

Elbow 2019 « Giants of All Sizes » label : polydor

5 commentaires:

Chris a dit…

Et alors il est comment cet Elbow? Pas encore écouté...😄

Sb a dit…

Moi j'ai bien aimé celui-là mais pas écouté plus de 2 ou 3 fois.

charlu a dit…

à vous 2, il est bizarre, il pète pas du premier coup, il se peaufine, le mettre en carafe ou pas. Je sais pas pourquoi les Elbow me tiennent la grappe. Aussi, cette fois-ci la pochette est venue me travailler

DevantF a dit…

J'adore sa voix, pour commencer je suis séduit. Une petite brume à la Peter Gabriel.
Ensuite en deux écoutes Empires et My Trouble.
Hey c'est la pochette qui t'inspire? Fascinant. Heureusement il y a des privilégiés, si, si, regarde mieux il y en a deux avec un peu d'eau devant eux. Chouette site de rencontres.

charlu a dit…

:)))) me donne pas l'adresse du site, déjà 3 flotteurs dans une piscine j'me casse.. ouaih nan, je vais jamais dans une piscine.. quant au voile Pete Gab, c'est hyper flagrant.
Un peu d'eau devant ... j'envie ton regard joyeux devant :o