lundi 18 novembre 2019

Tindersticks 2019


Tindersticks va finir par devenir définitif, le moment juste, biologiquement évident, le bout suffoquant du point de fuite de chacun de nos regards.
Effleurer tous les sens vers la plus délicatesse exactitude.

Irréfragables les cordes, « Les étrangers » de Léo Ferré, la marée philharmonique dans sa plus vive intimité.. et les arbres tombent sans arrêt, lentement et lourdement, comme une danse molle et lacrymale.
Orfèvre, horloger, chorégraphe des fragrances, saisons et tous les sentiments les plus nobles. Sensuelle fleur bleue.
Une grande ville dans le dos, comme un vague souvenir qui se brouille, l'essentiel au bout des souliers.
"No Treasure but Hope".. états d'âme adulés, la plus belle chose cette année, comme chaque année qu'un Tindersticks descend vers nous.

Tindersticks 2019 « No Treasure but Hope»label : lucky dog / City Slang


7 commentaires:

DevantF a dit…

Je me le gardais au chaud, mais comme tu l'a mis sous projo, j'ai attaqué sans difficulté car c'est un rendez vous les Tinderstick, ambiance familière et son spleen apaisé.
Gros coup de coeur pour SEE MY GIRLS

Chris a dit…

Bel album.

Sb a dit…

Dans le même goût, le dernier Pan-american est pas mal non plus.

charlu a dit…

Yes Toine, un rencard récurent.. qui va finir dans les gènes.

charlu a dit…

"bel album" !!! c'est tout ?? !! ;D

Merci Sb, j'avais complètement oublié ce groupe.

Chris a dit…

Ben c'est déjà bien !
Meilleur que les précédents je trouve...mais je ne suis pas aussi fan que toi 😉

charlu a dit…

Mais Uiiii Chris, je taquine..je suis tellement parti haut à la première écoute.. mais bien bien ou bien.... bien ?? ;D