vendredi 11 octobre 2019

Jacques Bertin 2019







Allez, encore un, et pas des moindres, un de ceux qui vibrent dans mes cellules depuis belle lurette, auprès de Corringe, Léveillée, Escudero, Ferrat, Ferré...
Des 5, Vasca, Elbaz, Brua, Juvin, il ne reste que lui, il n'en reste pas des masses, de ces grands hommes dans la marge, ce beau poète chanteur qui constate et nous chante ce qui est.

"Il faut vivre au désert" dit-il, de plus en plus je crois aussi, tout comme à travers la fenêtre de Thiéfaine. Les maisons tombent, il faut astiquer reluire et bichonner l'économie globale tout en regardant les milliers de bagnoles qui rayent notre au dessus du matin au soir. Nous avons peur nous autres du ciel qui  puisse tomber sur nos tètes. Pluie de kérosène grillé sur nos paupières connes.
Le monde voyage et les bistrots ferment. Posons-nous.

Plus de zinc, comme celui de Dédé, et ce n'est pas un cliché, juste une idée définitive, à jamais ou plutôt pour toujours. Dos-d'âne, chicanes et ronds-points à n'en plus finir, quand on freine et redémarre ça pollue.. cirques vicieux infernaux, et la masse qui s'exprime est un appel aux abymes. Déjà maison du monde dans sa plus belle pornographie exhibe depuis quelques jours ses boules rouges, blanches, pailletées et quelques décorations de Noël, plus aucun respect pour le orange citrouille dont tout le monde se fout, comme moi.

"Je voudrais d’éternelles chutes de feuilles 
 L’amour en un sanglot un sourire léger"....

Je frissonne sous ce grand peuplier aux feuilles émotives, sous ce bel arbre avant qu'elles ne tombent, ses feuilles tremblantes, j'écoute le nouveau Bertin, une nouvelle collection de poignantes chansons. Respirations profondes, larmes d'ivresses, "Tant que le Tremble tremblera, le monde existera".



Jacques Bertin 2019 "Ce qui reste, ce qui vient" label : velen

6 commentaires:

Everett W. Gilles a dit…

Il paraît que Let It Be est ressorti en coffret 4CD, t'étais au courant ?

charlu a dit…

Ils n’arrêtent pas ces Replacements !

DevantF a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
DevantF a dit…

Je commence à tomber sur le charme pleureur.
En farfouillant de ci de là
https://www.youtube.com/watch?v=GZ4A_JCAlKE

En attendant, je me réécoute un autre album que tu avais chroniqué. et aussi une réécoute de ".. manqué le train..."

DevantF a dit…

étrange comportement que le mien. Je me suis fait quelques titres du passé, écouté sa position plutôt sympa sur le téléchargement ("plutôt" car le début m'a fait craindre une position jésuitique) et donc j'ai posté ma lettre en attendant de recevoir le CD.
En parallèle j'ai réservé en médiathèque l'intégrale 1, 2 & 4 (curieusement pas de 3?)
à suivre

charlu a dit…

J'aime bien son cerveau aussi. Il a des albums vraiment cultes. De 67 à 75 c'est que des must regroupés en CD (intégrales). J'ai qq vinyles, mais pas trouver la totalité. à ranger auprès de Ferré Ferrat cette époque.

Après c'est tjrs particulier, très marginal, comme Vasca par exemple. Essaye 3la blessur sous la mer".. j'ai une grande tendresse pour ce disque.