vendredi 26 octobre 2012

Richard Knox & Frédéric D. Oberland



Les pôles ont déjà été explorés par Elegi, ou Simon Fisher Turner avec « The great whitesilence ». C'est Frédéric D. Oberland, Richard Knox et Angela Chan qui cette fois-ci ont posé leurs notes sur cette muraille de glace.
La nuit polaire, « The rustle of the stars » est beaucoup lyrique, plus ensoleillé, le soleil de minuit. Un point de non-retour, des rêves d'Egdar Allan Poe, des passages étroits, un néo-classique glacial et beau, de légères poussées post-rock, toujours saisies par le froid.
The rustle of the stars est un phénomène d'une beauté austère, le « bruissement des étoiles »... le bruit blanc qui chante la collision entre les micro-cristaux de la glace dans l'air. Et la guitare flotte dans un air capitonné par le mercure qui dégringole « drawing lines to the end of the world ». Respiration humaine, lenteur des déplacements, craquements de la banquise....
Une autre bande son glaciaire, un voyage immobile pétrifiant.


Richard Knox & FrédéricD. Oberland  2012 « The ruslte of the stars » label : gizehrecords
www.gizehrecords.com
http://www.therustleofthestars.com/
échelle de richter : 9
support cd
après 5 écoutes




 




2 commentaires:

Sb a dit…

Encore une belle découverte... Je connaissais Frédéric D. Oberland pour avoir travaillé avec Bérangère Maximun dont je te recommande l'écoute.

charlu a dit…

Je découvre Frédéric D avec ce disk... je vais fouiller donc !! merci SB :D