dimanche 26 février 2017

Grandaddy 2017



Propulsé, éjecté, blackboulé, catapulté, bringuebalé et cahoté, malgré la grasse lenteur enfouie, « Evermore » m'a gonflé à bloc, la troisième chanson du nouvel album du grand retour de Grandaddy après 10 ans d'absence.

 
Pas de contrainte temporelle pour la nostalgie, plus qu'une grande nouveauté, la musique des barbus de Modesto suffit à réveiller toutes mes glandes, une mobylette qui s'envole mollement subitement accéléré au ralenti tout en planant. La musique que j'aime. Même la police du titre me fait du bien.
Merde, j'avais pas réalisé qu'ils me manquaient autant les gentils dépressifs, ces rêveurs électriques.

Tout a été dit sur Grandaddy, tout va débouler comme un rappel avec « Last Place », mélodieux, fracassant, qui monte toujours plus haut dans les stratosphères organiques. Dans les bacs dans quelques jours.


Grandaddy 2017 « Last Place » label : 30th century

9 commentaires:

Chris a dit…

Tu fais dans l'avant première !
Connais pas si bien que ça ce groupe je n'ai toujours pas entendu leur génie mais je ne demande qu'à y succomber. ..;)

Francky 01 a dit…

Grandaddy, j'adooooooooore !! Entre Indie rock énergique, Pop symphonique lo-fi et Space rock mélodique, une superbe disco, 4 albums impeccables : "Under the Western Freeway" (1997), LE zénith "The Sophtware Slump" (avec "Kid A" et "Ágætis Byrjun", l'autre chef d'oeuvre made in 2000), "Sumday" (2003) et "Just Like The Fambly Cat" (2006)....et maintenant un cinquième acte, 11 ans plus tard.

"Jason Lytle est le Neil Young skateur de l'an 3000. Et Grandaddy, c'est Crazy Horse avec un bontempi"....ce n'est pas moi qui le dis mais l'excellent dessinateur/créateur BD Hervé Bourhis (issue de la BD "45 Tours Rock", Dargaud, 2012). Cette expression ultra pertinente résume parfaitement le son Grandaddy !!!

Ride, Slowdive, Jesus & Mary Chain et maintenant Grandaddy...2017, année des immenses retours scéniques et discographiques Indie ??? J'en ai bien l'impression.
(J'suis preneur pour un envoie dropbox, merci d'avance)
A + amigos0

charlu a dit…

Chris, suis tombé sur qq écoutes en ligne et avec "Evemore" je suis devenu fou à tel point que je l'ai passé en boucle qq jours avec l'avion qui desquame en mode ralenti fulgurant..

Franky, je me souviens encore du live Café de la Danse pour la tournée "Sumday".. le bassiste était à 2 m de moi, et la salle en surfusion.. et je suis d'accord avec toi..le Neil Young, et "Under the Western.." c'est le truc qui m'a rendu dingo en 97 avec la mobylette... "Sophtware.." comme une consécration.. par contre, je suis passé outre 2006 et le fambly cat, je voyais un prolongement de la carrière solo de Lytle, ou un album à l'arrache, bref ça n'engage que moi, mais là je suis .. catapulté.

charlu a dit…

je fais souvent ds le retro, pour une fois que j'ai qq j d'avance ;D
Box next wik

Alexandre G a dit…

Je l'ai parcouru rapidement, je suis à même de changer d'avis, mais pour le coup je dirais de ce disque à peu près ce que tu as dis sur le foxygen (que personnellement j'ai adoré). C'est presque aussi gras que du Weezer par moments... Je n'attend plus grand chose des idoles pop-rock des années 90-2000 même celles que j'aime bien comme Lytle (à part les rares à être toujours pertinenents comme Radiohead et les Lips et sans doutes quelques autres que j'ai pas en tête).
Ce disque est donc une déception pour moi même si je m'y attendais, et je doute que les réécoutes modifient cet avis prématuré.

Tourscher Jonathan a dit…

Yo C!
Sans me prendre la tête avec des considérations façon "est-ce bien utile?" "Bah, Lytle ne fera pas mieux que Software Slump". Ce disque ma fait du bien. Beaucoup de bien.

Tourscher Jonathan a dit…

A trois du mat joublie les apostrophes...

charlu a dit…

Yes Tman, un bien fou, pas une surprise, de la fidélité du coup on se sent bien dedans. Et j'aime la comparaison de Franky Crazy horse avec un bontempi.

Alex, je comprends, ça va faire lourdingue et gras chez les découverte ou les vieux rappels..mais une fois encore c'est de l'hyper fidèle, on aime avant on aime celui là. Foxygen, c'est quand même radicalement différent de ce qu'on a aimé sur le précédent (je parle pour moi ;D)

Alexandre G a dit…

J'adorais le granddaddy de "software...." Et celui là j'accroche pas.
Foxygen, t'as du rater "and star Power..." (2014) si t'es resté sur San Francisco (2013)non ?