jeudi 16 février 2017

Islands of Light




Juste en face sur la colline empourprée de gris, de petits carrés de fenêtres défilent sans cligner, des yeux troglodytes me fixent.
Peu importe la vitesse, tout semble s'être arrêté sur cette chambre là. Dedans et à travers, un piano dessine un autre paysage que le mien. Les mêmes points de fuite, ce moment unique où j'écoute là ce piano joué ici à un autre moment que le mien.
Mon vernier se perd dans l'espace musical, je suis ici exactement, tout seul à écouter les notes d'à côté, à fuir au même endroit. Les notes de Dino Spiluttini.

Islands of Light 2014 « Ruebke » label : home normal

Aucun commentaire: