mercredi 8 mars 2017

Madrid 2000



 
Découper des petits morceaux du quotidien, une tranche de mauvais temps avec des voix qui résonnent, juste devant la frange du déluge.
C'est un morceau de quelque part, un bout de vécu d'un quidam parmi les fantômes gris, perdu dans la foule lavée par des jours de moral crachin.
Un truc s'est arrêté, polaroïd, instantanée, une capture argentique ou numérique.
Si l'on tend l'oreille des voix d'un autre monde chuchotent. Paysagistes et architectes musicaux, Guilhem Granier, Dominique Dereymez, Joël Galinski dessinent des notes accrochées sur des grilles noires de monde, un paysage brumeux, des trottoirs qui reflètent, un langoureux post rock Lo-fi grenoblois. L'équivalent par ici, de Gastr Del Sol (O'Rourke & Grubbs)
A nouveau un disque perdu retrouvé au fil d'une étagère farfouillée, une petite merveille oubliée, une sacrée belle virée sonore dans la vie de quelques uns.

Madrid 2000 « Madrid »
label : icidailleurs / les disques serpentines

4 commentaires:

Chris a dit…

Jamais entendu parler. ..et chez D'ici d'ailleurs. ..en plus. ..les découvertes sont inépuisables ! ;)

El Norton a dit…

J'écoute et c'est très très beau. Parfait pour un samedi matin au calme avec une touche de soleil.

Devant Hantoss a dit…

J'étai en écoute tandis que je dégustai un petit saumon fumé, sage. Et j'étais pressé de te lire pour voir ce que tu nous proposais comme texte. Sur la même longueur, à peine influencé par la lecture, un peu quand même. J'écoute et je stoppe, je me donne un moment de silence pour pouvoir passer à autre chose sans subir cette impression de hors du temps.

charlu a dit…

merci à vous 3.. moi aussi il m'a plongé ds un moment contemplatif, un arrêt pour prendre le temps d'observer et d'imaginer, et finalement c'est notre instantanée à nous qui est mis en musique.