mardi 14 mars 2017

Thievery Corporation 2017




Cup of tea records et ses compilations, Planet E label et sa profondeur discographique, Klein records, les groupes Alpha, Zero 7, Lovage, Telepopmusik, Cinematic Orchestra, Planet E avec le sublime « Leaving you with this »... j'ai eu une grosse période Trip Hop, avec du super son tout neuf, de l'electronica métissé soft à passer à n'importe quelle heure, sans compter les piliers de comptoir qui ont bétonnaient le mouvement, Tricky, Archive, Massive Attack, Morcheeba et Portishead.
Festif, ambiant, reposant, sensuel et chaleureux, lounge, Troublemakers, Peace Orchestra, exotique comme St Germain, Gotan Project, Zenzile, Dr Alex Paterson's, Terrestre.... cette musique langoureuse est un patchwork papier peint vieillot ou pas.

 
J'ai ressorti tout ça le temps d'un week end, grace à une nouveauté « The Temple of I & I » de Thievery Corporation. Surement ce groupe résume tout ça, bossa nova. C'est en tout cas ceux que j'écoutais le plus souvent, « The Morror Conspiracy » et sa belle « Lebanese blonde ».

 

Fidèle duo américain Rob Garza et Eric Hilton sortent leur dixième album en exactement 20 ans de carrière et un seul label Eighteen Street Lounge Music. Très fortement d'inspiration reggae, ce brûlot d'un mouvement musical qu'on croiyait disparu vient emballer mes enceintes comme si elles n'avaient pas roulé des hanches depuis bien longtemps.
« Let the chalize blaze », typiquement du bon trip hop d'époque.


Thievery Corporation 2017 « The Temple of I & I » label : eighteen street lounge music

2 commentaires:

Chris a dit…

Eh tu sais quoi. ..j'ai jamais écouté ! ;)

charlu a dit…

ça va pas tarder ;D