lundi 20 mars 2017

Monopsone 2017 : Orso Jesenska / Matthieu Malon / Erik Arnaud







La trinité sur le Pilat, trois volets s'ouvrent sur une même teinte, la grande lumière boit toutes les couleurs, aplanit le souffle chaud. Trois beaux auteurs de par ici ont répondu à l'invitation du label Monopsone, chacun de leur de leur côté, dessiner le paysage, et leurs créations se sont rencontrées sur la dune blanche. Un doux projet dressé par Orso Jesenska, Matthieu Malon et Erik Arnaud. 


La verve, la brûlure, la mélanolie, un soleil nucléaire a irradié les troncs de conifères. Juste passé la dune avec le large oublié, les grands arbres sombres s'ouvrent devant, l'eau, la sève, le sable, la forêt profonde...."Un monument exceptionelle et unique constitué de millions de petits grains de sable, un mastodonte en mouvement qui engloutit la forêt façonnée par l'homme : la dune du Pilat est une histoire en cours d'écriture, le fruit de la puissance destructive des éléments naturels et de l'action de l'homme. Quand Stéphane Merveille a arpenté ses pentes armé de son appareil photo, il a saisi toute la dimension poétique (voire prophétique) du lieu, en pensant aux artistes avec qui Monopsone souhaitaient écrire une nouvelle page du label en activité depuis plus de seize ans"."

C'est vachement bien par ici, ça chante de tout et d'ailleurs, c'est ouvert aux plus belles choses d'un petit endroit, pas loin de là, à quelques portées lumière de la main.


Des créations, des démos, des reprises (2 chacun), trois Eps comme un manège thématique. Des trois je connais un peu moins Erik Arnaud, et sa reprise improbable "Tous les cris les SOS" me plait beaucoup. C'est sûr Stéphane a fait des merveilles, et je me souviens du projet d'un autre label de par ici aussi Arbouse en Aveyron, avec le son collé à la pierre ancestrale.
"Les variations d'ombre" me sont venues biologiquement, comme les ballades naturelles qui allaient de soi, au creux de la dune, le large de l'autre côté, la forêt profonde devant moi.  "Sais-tu ce paysage où l'on meurt au matin "




Orso Jesenska "Les variations d'ombre"
Matthieu Malon "Peu d'Ombre près des Arbres Morts"
Erik Arnaud "Golden Homme"
label 2017 : Monopsone.

http://www.monopsone.com/   





https://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2015/02/matthieu-malon-2014.html
https://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2014/01/orso-jesenska.html
https://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2015/05/orso-jesenska-2015.html

2 commentaires:

Chris a dit…

Les pochettes sont magnifiques, tu as acheté les vinyles ?

charlu a dit…

Mais oui, sublimes.. et nan, en cd direct sur le site.
D'ailleurs à mon tour je remercie Denis.