mardi 9 octobre 2012

Raymond Byron & the White Freighter


 
Ray Raposa est un mystique baladin clair-obscur d'épaisses forêts féériques et ténébreuses. De la mousse et du licken plein l'écorce, des mélodies de lycanthrope, une barbe à n'en plus finir, il vit son folk nocturne rustre avec une certaine idée sophistiquée. Des idées de son s'ajoutent et projettent dans une autre dimension.
Ray Raposa, c'est Castanets avec le sublime « Texas rose, the thaw & the beasts » 2009, une épaisseur chlorophyllienne d'un autre monde, aussi noire que Black Heart Procession (« No trouble »). « Cathedral », l'apparition chez Asthmatic Kitty en 2004, fut une révélation.
Ray Raposa, c'est aussi Raymond Byron & The White Freighter, son échappée solitaire. On a rasé la forêt, reste le collier généreux, la guitare au beau milieu d'une plaine, et l'esprit curieux dans la construction d'un folk qui s'est légèrement durcit. Du Smog/Grandaddy avec un timbre Dylan/Gira.
« Little death shaker » est un excellent album de country-folk-rock capricieux, lunatique, atypique et vachement bien foutu. Un joli petit voyage à travers des plaines désertes grises, à l'intérieur c'est intime et originalement fauve.

label : asthmatic kitty
http://asthmatickitty.com/merch/little-death-shaker/
échelle de richter 8,5
support cd
après 4 écoutes

 
 

4 commentaires:

Pascal Georges a dit…

Connais pas...
M'intrigue...
je vais me le trouver, ou... tu me l'envoie ?
Ca m'intéresse..
à+
merci.

charlu a dit…

yes..je balance Pax

La Rouge a dit…

Ah! Ça me parle ce cd ainsi que ceux dans bas. Merci. Je ne connaissais pas.

charlu a dit…

vi c'est du bon... du boisé sur qq touches modernes... un peu comme une roue abandonnée et le lierre qui pousse dessus :D