vendredi 31 mai 2013

Paul McCartney 1976 : Wings over America


 
Premier album live de McCartney au sein des Wings, et surtout, il tue le père et lui rend les honneurs. Il sera question ici de reprendre des chansons des Beatles écrites par lui. Du coup trois vinyls seront nécessaires pour rendre compte de cet tournée mondiale épique. « Wings over America » est une compilation des meilleurs moments, un condensé. Dans la plus grande des maîtrises et dans la fougue qu'on lui connait, il mélangera cette année là toutes les hauteurs des Wings avec des remugles 60's.
Accumulation de disques d'or, un répertoire qui n'a plus rien à prouver, une croissance fulgurante qui atteint ici les sommets, les Wings le prouve sur scène.
Côté Macca, c'est la nouvelle identité artistique qui lui fera oublier les Beatles, étape obligatoire pour avancer, quand on connait la suite de sa carrière. En interprétant les Beatles devant un publique toujours nostalgique et rancunier, il s'en détache et leur fait accepter. La nouvelle identité artistique est déposé là, sur un autre continent. A cet instant, la Wingsmania vient percuter la Beatlemania pour ouvrir plusieurs décennie de carrière solo qui commencera trois après ce triple album live.
La basse de Paulo est lourde, les guitares chargées, la rage maîtrisée est dans les fusibles... c'est aussi la naissance explosive de « Live and let die » que tout le monde veut voir sur scène depuis.
Et puis, pour entrecouper et diluer le muscle, il y a l'acoustique et les balades Macca; « Black bird », « I've just seen your face »... « Picasso... », « Yesterday » (la première fois sur scène depuis...).
Puis du Heavy rock sous haute tension, « Hi hi hi » et l'inédit « Soily » pour parfaire la chose.
En parlant d'objet, le triple album vient d'être réédité, une nouvelle étape dans la résurrection des disque du Paulo. Un triple vinyle somptueux avec poster d'origine intégré, ou un double CD, juste pour les curieux ou les collectionneurs.
Les Wings ne sortiront pas indemne de cette démonstration. Deux autres albums suffiront à l'histoire pour faire table rase et laisser Paul McCartney œuvrer seul derrière la Hohner fidèle.
J'avais loué le vinyle il y a 20 ans à peu près, je me l'offre aujourd'hui.... la patience..patati patata....
.....Belle lurette que je n'avais pas accroché un poster au mur moi.





Paul McCartney 1976/2013 « Wings over america » label : mpl

https://www.youtube.com/watch?v=oL_Pwe1ub0g&list=PL3EB5C3EB159B5D2C


5 commentaires:

Pascal Georges a dit…

Je me rappelle de cet album à sa sortie - un sacré pavé, un triple...
Je l'ai pas mal écouté et c'est inscrit en souvenirs mais ça reste distant.
Faut que je m'y remette...
Macca reste tellement captivant - et ça perdure dans le temps...

LRRooster a dit…

Je regarde ma dropbox ...
Je t'appelle cette semaine pour notre rencard avec ce vieux Neil
Bon weekend mon Charlu
Roostaki

charlu a dit…

Ah oui, la drop... mais je vais mettre plus de temps, faut que je compresse mon vinyl :D

Oui un gros pavé, pas tout à fait indispensable, un live récapitulatif pour les fans.

Toorsch a dit…

L'air fameux ce live...

Ton obsession pour Macca n'a pas cessée visiblement...

charlu a dit…

Bah nan, je guette chaque réédition diffusées au compte gouttes ;D