mardi 28 mai 2013

Gareth Dickson




Le premier morceau s'appelle « Adrenaline », un placebo donc, une fausse gélule inefficace, une tromperie à la dupe. Une capsule blanche et rouge de la classe pharmaco antalgique, voire antipyrétique. Une dose à prendre matin, midi et soir, de la famille des Nick Drake, avec un excipient de finger picking complètement dévoré par des effets slow secondaires.. ne pas conduire, ne pas prendre de décisions pondérées, éviter le bourgeois et fuir le débit.
Rester le dos posé le long de ce tronc tassé, à l'ombre fraîche d'une utopie qui sangle. La lumière alentour est trop forte, elle noie et défend le retour sur la berge où la veine attend.
Je vais rester ici, à attendre que la chlorophylle froide rouille, que les feuilles me recouvrent, que l'astéroïde tombe là, sur mon plexus, attendre que les abeilles butinent tout le miel à s'en vider le dard. Les saisons peuvent défiler, le ressac sera boisé, je ne bronche pas d'un cil, je laisse la mélancolie blême et divine d'air fleuri me sucer la moelle.
Je peins avec un glaçon de charbon dans la gorge... mais je ne vois pourtant que du blanc..je suis aveuglé, Gareth Dickson me rappelle à l'opalescence...et pourtant, ces doigts là sont écossais.


Gareth Dickson 2013 « Quite a way away » label : 12K
http://www.garethdickson.co.uk/
http://garethdickson.bandcamp.com/
http://www.12k.com/index.php/site/releases/quite_a_way_away/
http://www.discogs.com/Gareth-Dickson-Quite-A-Way-Away/release/3439375




9 commentaires:

La Rouge a dit…

Arrrrg! Je suis cuite. Magnifique texte.

charlu a dit…

Oh !!!! je me suis laissé happer par le disk :D

Sb a dit…

j'ai failli zapper au bout du premier morceau le temps de te lire... puis je vois 12k... je vais peut-être rester jusqu'au bout... et puis ton texte donne envie aussi de rester un peu plus longtemps... Oui Nick Drake, j'ai beaucoup écouté... Un peu trop en fait... bon alors juste le temps d'une écoute... Un petit côté Matin Stephenson and the daintees aussi, tu connais ?

charlu a dit…

nan, je connais pas ce matin là.
Moi j'suis encore collé au tronc.

charlu a dit…

Puis j'aime bien l'idée d'un folkeux illuminé chez des électroniciens mous.. c'est pas la première fois que ça arrive.

Sb a dit…

J'ai trop lu Martin Matin... Tu devrais essayer Gladsome, Humour & Blue (1988). Il a quand même sorti 40 albums... et sort un live en 2013.
J'ai davantage écouté Martin Stephenson que Nick Drake... (http://open.spotify.com/album/6rInE2I886xM3EAsQalSj3)

devant a dit…

Tiens, la malédiction du titre 1?? Je ne l'ai pas sur mon drop?? Pas grave en soi, juste curieux, comme une malédiction du web.... Et puis j'en suis à "Loch..." repris sur NEWRELEASE car incomplet sur mon drop.
A suivre et désolé pour ce commentaire un tantinet technico-Dropix. Où est la musique la dedans ;-)

charlu a dit…

Bah ouaih hein !!! je comprends rien à qq dysfonctionnement. Aussi j'ai renvoyé Loch complet.

Oky Esb.. j'vais fouiller ça.

Carl a dit…

C'est bon en tabarnak.