mercredi 1 mai 2013

Angelo Branduardi



Oh, on dirait un dimanche triste, gris mercredi en habit dominical. Je sors de vieux vinyls, ces malandrins de cire noire qui dansent et ondulent sur leur manège platine.

Depuis le temps que je serine avec cette chanson de pur troubadour qui traverse les cours et les lopins depuis tant d'années, il va bien falloir que je confesse. Angelo Branduardi est un immense poète italien que Roda-Gil son traducteur, a attiré jusqu'à nous.. toutes les phrases virevoltent.. la plus belle d'entre elle que je rabâche, « la nuit semble si clair qu'on aimerai bien mourir pour se distraire ». Comment avouer que ses albums étaient la bande son d'une adolescence silencieuse, ou plutôt muette, la tète embrasé d'un phare qu'on allume, pour que l'on vienne me remorquer, quitte à s'échouer. Le silence de la campagne a noyé les chimères que je laissais échapper de ma fenêtre. La chevelure me rassurait et les airs dansaient comme pour raconter ma vie au vent des plaines, des immenses hurlements muets. Du colza à la boue de ma campagne, des troncs bavards aux fermes à grandes cours j'avais envie de « jeter mon cœur aux poules ».
C'était bon et doux, habité par l'absence, le pas grand chose. L'ennui souvent à des saveurs douillettes. J'ai pu laisser murir, par la musique, la peinture qui me brûlait les veines. Il y a « si longtemps déjà » et « Les arbres ont grandi ». Comment peut-on écrire une telle pureté. La même approche des paysage que Murat, en plus médiéval. Je tiens de là, mon amour pour la musique et la nature.
Danse planétaire, exotique, ancestrale, le voyage .. « Sans aucun doute ».. un hymne. Je l'adore aussi.

C'est férié, un vrai temps de Beauceron, des remugles de pochettes d'albums. Je lâchais quelquefois ma mansarde pour enfourcher mon 49.9 et partir chercher des vinyls de Branduardi chez un oncle peintre, à quelques kilomètres de tortueuses départementales. Ça sent bon un vieux disque, je leur faisais prendre l'air, une promenade au vent de ma bécane, dans un sac US kaki authentique. Les 33T rentrent dedans, c'était bien. Il y avait en plus dans ces pochettes là, des odeurs de térébenthine et d'huile de lin qui m'ont imprégné la gorge et brûlé les doigts.

Angelo Branduardi a toujours eu un certains succès en France, 1979 et 1980, des grosses ventes avec « La demoiselle » et « Va où le vent te mène ».
Il sort en 1981 un album intense, sans succès aucun, son plus beau, dans la plus pure tradition champêtre médiévale Branduardi « Confession d'un malandrin ». Ce disque débouchera sur un triple Lp « Concerto » épique et très très rare, pas distribué en France je crois. Angelo depuis quelques années et une poignée de disques n'est plus diffusé ici, dans nos bacs frileux. C'est surtout que Roda-Gil n'est plus. En France, Angelo n'est rien sans Etienne.

J'ai le 33T devant moi, la corne d'abondance à souvenirs, ne vous moquez pas, c'est un grand disque de solitaire. Je ne sais même pas si c'est « inécoutable ». Le bleu roi intense brille, je crois que je vais peindre.. malt et bleu-roi.
« Et vive les malandrins... mandrins et baladins » :D

Angelo Branduardi 1981 « Confession d'un malandrin » label : musiza
http://branduardi.chez.com/confession_dun_malandrin.htm
http://branduardi.chez.com/

14 commentaires:

Echiré79 a dit…

Hi Charlu,
Superbe chronique "habitée" et grand merci pour le partage , je redécouvre avec bonheur cet artiste.

charlu a dit…

De nada Pap's.. je t'en avais promis, mais j'en avais jamais parlé. Celui-ci c'est un grand disk.. en gros si on aime pas celui-là, c'est pas la peine d'aller plus loin :D

Tchow Pap'sEch'

Toorsch a dit…

Très belle chronique, mon père possède un album du type, mais je ne me souvient pas lequel. D'ailleurs j'ai jamais vraiment tenté la chose...

Merci C!

charlu a dit…

Cool, ressors le disque si tu aimes celui-là .. tu me diras si t'aimes avec le recul.
En tout cas, immense ton billet sur Cash.. vraiment gris ce mercredi déguisé en dimanche.
Désolé, je peux pas laisser de comm chez toi, ça arrive des fois, je comprends pas..ça ouvre la chronique mais pas les comm en bas :C
Ceci dit americain recordings chez Cash, c'est la profondeur totale.
Merci à toi.

orfeenix a dit…

Quel joli billet confidentiel et documenté! Tu as bien raison de jeter ton coeur aux poules elles n' ont pas de dents!

charlu a dit…

Eh eh, merci Orfee.. j'aime bien les archosauriens édentés .. pis j'ai un faible pour le gésier !
Puis merci pour la phrase des malandrins/baladins.

Laurence Laurence a dit…

Angelo n'a pas totalement disparu en France puisqu'il revient le 7 Février 2014 à l'Olympia! Il mérite bien ça!





charlu a dit…

Merci LL... vraiment. A force de ne plus le voir chez les disquaires je suis resté collé à mes vieux disk..je n'ai rien depuis Caminando.. c'est pour dire.

Merci pour l'info.

anneberleur a dit…

Marrant : j'ai eu moi aussi un sac kaki U.S. avec "Branduardi" écrit au feutre noir... ;) Merci pour cette jolie évocation du "Maestro" (eh oui, les cheveux blancs donnent droit à certains égards). Il est encore très actif et je le verrai en concert pas plus tard que...demain ! (En Belgique) N'hésitez pas à prendre un billet pour l'Olympia (février 2014) : après près de 40 ans de carrière, Branduardi reste un grand pourvoyeur de magie et poésie.

charlu a dit…

Moi sur mon sac US, y'avait écrit en feutre noir BJH :D, et j'écoutais Brandu en boucle.
J'ai beaucoup de beaux retours sur le Maestro qui est assez excitant sur son actualité que j'avoue avoir lâché depuis qq années (la musique baroque..bof).
Je suis au courant pour la Belgique depuis très peu.. je vais me précipiter pour l'Olympia.

Merci beaucoup...et n'hésitez pas à me raconter pour demain :D

J'ai complètement oublié de parler de Luisa Branduardi dans mon billet... surment un ratrapage bientot.

charlu a dit…

Décidemment, les retours affluent à propos de ce billet Angelo. Je vous colle ici, un mail que j'ai reçu et qui rectifie à sa juste valeur le rôle vital de Luisa Branduardi pour ce qui est de l'écriture. Je connaissais la muse, moins l apaolière, mais le rôle primordiale de la complicité de sa compagne. Un oubli impardonnable..moi qui ai parlé de Madeleine Ferré il y a peu de temps... voici :

charlu a dit…

je viens de lire votre commentaire concernant Angelo Branduardi sur votre sympathique blog , et je partage votre enthousiasme pour ce grandArtiste que j'adore et que j'ai l'honneur de connaitre un peu ! unse seule chose me gêne : lorsque vous écrivez qu'ANGELO n'est rien sans ETIENNE RODA GIL !je me permets tres amicalement que c'est tres souvent son Epouse LUISA , diplomee d'histoire ancienne et autres , qui écrit les textes des chansons de son mari et que les textextes en Italien dans leur jus d'origine sont bien plus émouvants , plus beaux , plus expressifs , que les versions du grand ETIENNE ! je dirais aussi qu'un texte comme celui de ce chef d'oeuvre incontesté qu'edst "confessions d'un malandrin " est issu d'un poeme du grand poète Russe ESSENIN, et également , beaucoup de poemes de WILLIAM BUTLER YEATS , ET QUE DONC MR RODA GIL n'est pas à l'origine de tout , loin de là !
par ailleurs vous ne devez pas être sans savoir qu'ANGELO poursuit une magnifique carrière dans toute l'Europe et qu'il a par ailleurs largement contribué à la renaissance de musiques baroques ou oubliées ( 7 CD "futuro antico "
d'autres cd aussi sont parus toutes ces années et Angelo ne compte plus les récompenses ..... il est le Maestro chéri de l'Italie et adoré desAllemands !
ce week end il est en Belgique au festival LABADOUX ;
et je ne peux résister au plaisir de vous informer qu'ANGELO FERA L'OLYMPIA A PARIS le 7 FEVRIER 2014/ vous pouvez trouver son fanclub français par mon nom sur facebook que je donne sans probleme : MARIECLAIREPELTIER.reservez vite votre billet !!!!!!!
bien amicalement et au plaisir de vous lire

Pierrette Vieu a dit…

Nous sommes un certains nombre de "vieux" fans d'A.Branduardi ,nous suivons sa carrière depuis 40 ans!!!
bien évidement,il continue à composer de merveilleuses chansons... ex: la ballata del tempo e dello spazio
mais compose également des oeuvres plus classiques...
Nous serons avec des amis à l'Olympia,en février 2014 comme dans les années 80!!!!eh!oui nous ne sommes pas si jeunes!mais je connais beaucoup de jeunes qui l'apprécie aussi!

Pierrette Vieu a dit…

Nous sommes un certains nombre de "vieux" fans d'A.Branduardi ,nous suivons sa carrière depuis 40 ans!!!
bien évidement,il continue à composer de merveilleuses chansons... ex: la ballata del tempo e dello spazio
mais compose également des oeuvres plus classiques...
Nous serons avec des amis à l'Olympia,en février 2014 comme dans les années 80!!!!eh!oui nous ne sommes pas si jeunes!mais je connais beaucoup de jeunes qui l'apprécie aussi!