vendredi 10 mai 2013

Exhaust



 
« Le district mile-end.
On est contre l'aliénation et la séparation; donc on est contre le « rock », le « jazz », la « techno », le « hip-hop », et toutes les industries, tout particulièrement l'industrie musicale. On vous encourage à venir nous parler en personne, plutôt que de vous fier aux médias.
On joue de la musique parce qu'on écoute beaucoup de musique; on ressent le besoin de payer nos dûs. On espère établir des liens de communications intenses, laissant les deux partis épuisés (exhausted), comme après un bon orgasme. On espère que notre musique va épuiser l'ostie d'tabarnak d'système et les trous du cul en charge de ce système. A travers nos mains, nos doigts, nos pieds, nos poumons, et nos machines (des fois même nos fesses), on expulse des poisons tels que la tristesse causée par les systèmes politiques, les économistes, ls personnes remplis de préjujés, les personnes cyniques, et surtout les personnes comme nous autres.
On soutient le sueegee, l'immigrant, le prisonnier, et la mère célibataire... »

 
 

Je me permets de vous mettre en guise de chronique, le texte imprimé dans la pochette, du collectif d'un coin du monde où la culture sent la culbute, l'irréversible, l'espace, le souffre et la liberté. La politique culturelle est sans compromission. C'est un disque, et un groupe en particulier, qu'il m'est cher de garder et d'écouter pour l'avoir traqué dans les années 2000's, l'époque où il fallait avoir des jambes et du souffle pour trouver un tel opus. Exhaust, c'est une fierté culturelle, un orgasme musical. C'est un groupe révolu, comme un fantasme.

Je suis athée, apolitique, agnostique ou « agnopolitique », ni dieu ni maitre avec des vaisseaux de questions, mais je sens quelque chose depuis longtemps qui gronde de l'autre côté de l'océan, même si à l'opposé de ça, j'aime énormément Léveillée, Desjardin, Vigneault et Bori.

Un objet absolument rare et jubilatoire. Le son et les idées suffisent à l'élaboration d'une communion exigeante.



Exhaust 1998 Lp/ 2000 CD « Exhaust » label : constellation
http://cstrecords.com/cst004/


7 commentaires:

La Rouge a dit…

Tu m'épates...

Carl a dit…

Et voilà qu'on revient chez Charlu et qu'on s'y sent tout de suite chez soi...

Carl a dit…

...Et qu'on s'y sent ailleurs, aussi. Vraiment, Marcus Fjellström, une découverte majeure... ça me fait positivement halluciner... Tu trouves pas que c'est de la peinture sonore?
Vais tenter de me trouver ça...
Merci!

charlu a dit…

tu reçois les invites box Carl ?? normalement je te mets dedans :D

Merci eul kebec :D

Pascal Georges a dit…

Purée, avec tout ce que tu m'as envoyé ces temps dont cet album qui semble extraordinaire (je ne doute en aucun cas de tes propos) vivement les vacances et le canapé, va y'avoir de quoi écouter de longues, très longues heures...
MERCI !...

orfeenix a dit…

Et voilà , un anarchiste de plus dans mes mauvaises fréquentations, Charlu t iras pas au paradu :)

Carl a dit…

Oui, Miasmah, j'ai reçu l'invite, mais ça dit "ce dossier est vide" quand je clique dessus, comprends pô...