mardi 29 janvier 2013

Gibb / Anderson / Siebenberg ... solo-bonus



Combien de temps Ringo Starr a t-il sorti des disques avec des remugles Beatles ? Bob Siebenberg lui sort en 1985 son premier album solo alors que Supertramp cartonne avec « Cannonball ». Il est le batteur régulier du groupe, il écrit et compose ici avec naturellement des élans Supertramp. Ceci dit, ce disque loin d'être indispensable est un objet rare, jamais réédité en cd, spécialement réservé pour les collectionneurs des Super-clochards. Le son analogique de synthé froids programmés, la gaieté un peu puérile, une voix moyenne, une pochette ignoble qui pourrait faire l'objet d'un autre thème, du rock FM américain léger, mais avec quand même quelques moments agréables.
Bob Siebenberg, en bonus, par curiosité, le batteur de Supertramp qui s'amuse tout seul, même le saxo n'est pas assuré par Helliwell.
Une pièce de collectionneur que j'ai acheté en 85 parce qu'il y avait marqué dessus « First solo album from the drummer of Supertramp ».
De l'autre côté, Roger Hodgson sort son premier disque solo alors qu'il vient de quitter le groupe. Trois pièces a se procurer pour un divorce, une entité culturelle qui prend l'eau.. et pourtant « In the eyes of storm » et « Brother where you bound » sont des disques excellents, presque inespérés après rupture, reste Bob, anecdotique.



Bob Siebenberg 1985 « Giants in your room » label : A&M

Ian Anderson 1983 « Walk into light » label : EMI

Robin Gibb 1983 « How old are you? » label : polydor



Deux années avant le batteur de Supertramp, le héron Tull montre à nouveau les dégâts des 80's pour les mecs déjà en circuit. Les mélodies en sont attaquées, lui-même avoue la médiocrité de quelques pièces de cet album. « Under wraps » du groupe aura la même saveur juste l'année d'après. A l'époque, son esprit expérimental privilégie l'utilisation de nouveaux matériel analogique. C'est Peter-John Vettese, le spécialiste des synthés qui le seconde dans cette affaire.
Disque rare aussi, même s'il est réédité en numérique en 2010. Du lourd, encore pour les collectionneurs. Le Tull ne rentrera même pas dans le Top 50 de Toesca avec ce disque. Un seul point positif, la flute est intacte et enregistrée acoustique... faut pas déconner.. c'est Jethro Tull quand même.

Un qui s'en tire bien ces années là, le petit frère Gibb. 1983/84/85 trois albums solo, alors que les Bee Gees sont essoufflés, sans être définitivement splités. Le redémarrage 87 sera d'envergure.
« How old are you? » est surement le meilleur des trois, avec le single « Juliet » qui cartonne. Une cohérence sonore et surtout l'impact des mélodies comme à son habitude chez Robin. Ici, la modernité est justifiée, moins maladroite. Faut juste aimer les Bee Gees post disco. Écoutez « Another lonely night in New York ».. du pur jus Gibb, avec Maurice à l'écriture. Juste pour l'anecdote, Barry lui s'échappe en solo aussi, et avec Barbara Streisand. (mais nan c'est pas une chronique people).
Pour les Robin solo.. demandez.. je collectionne..même « Agent secret » 1984 tout pourri... :D

Bonus de chez les bonus..je n'ai pas mis l'entête du jeu pour profiter de vous filer tout ça, un bruit de fond des officiels. Un cadeau du père Charlu. De toute façon, écoutez..vous allez comprendre...




12 commentaires:

Jeepeedee a dit…

Désolé Charlu, je me permets de commenter alors que je n'ai rien trouvé, mais ce Ian Anderson, waah, quelle daube interstellaire !!! C'est mauvais mauvais mauvais quand même, non ?

Je n'ai pas eu la force d'écouter le batteur de Supertramp, à vrai dire...

Comme quoi, jouer solo c'est vraiment pas une bonne idée... si ?

charlu a dit…

ça dépend mon Djeep.. y'a du bon et du naz... mais là, j'ai fait une compile de big naze.. Bon, j'avoue je les ai..mais je savais pas à l'époque ... hummm sauf Robin, ça m'arrive d'écouter ... mais bon , naz naz... ça valait une chronik regroup, compil triologie d'ça craint.

Pas grave Djeep.. je viens de voir que j'ai un planning de dingue samedi et comme on peut pas préparer avant !! si ??? ah merde. :D

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
Je prends mon Mont Blanc Pas Cher pour te dire ce que j'en pense où pas?
EWG

charlu a dit…

Putain la galère les anonymes..pas deux jours que c'est connecté déjà de la daube à la pelle...
bah t'en pense quoi Evrett ?? !!!
Vas-y, tu peux t'lacher là, c'est fait pour .. un défouloir avant l'arène officielle :DD

charlu a dit…

Rondo..ça va pas être possible..entre les capcha robot et les anonymes...
On parle en mail ?!! tu m'en veux pas ??

Sb a dit…

Ils en disaient quoi en résumé les anonymes ? Si c'était du bien je comprends pourquoi il préfère l'anonymat... Avec Supertramp t'es encore dans mes allergies. Mais bon, c'est rigolo, ça valait le coup...

charlu a dit…

;D

Les anonymes, c'était 10 pub pour les stylo Mont Blanc... truc tout pourri qui nik l'espace... :D
Eh, j'ai écouté les trois ce soir !! dur.. vie d'con blogueur :D

Bizz

Echiré79 a dit…

AIE!
Je crois que je préfère encore supporter une bonne "gueule de bois"......sinon pris au Xème degré, c'est marrant!

charlu a dit…

T'as vu Pap's la collection de daubes ... qu'est ce qui c'est passé en 80's pour chlinguer nos pépères comme ça !!! Jethro Tull a commencé à merder dès 79 et revenu à la fibre en 91. Dure décennie. Pour les Gibb, ce son leur colle plus à la peau quand même..mais faut aimer les Gibb.
Siebenberg..je suis content d'avoir cet opus inécoutable.. le Ringo des Supe .. en moins marrant :D

charlu a dit…

remarque..pas con ça.. l'écoute de ces disk peuvent s'apparenter à une grosse gueule de bois.

sorgual a dit…

Quoi on dit du mal de Ian, mon idole ! (faut dire sur ce coup là on comprend et on pardonne, ouh là là) du coup pas eu le courage encore 'écouter le reste, ça fait peur , du Gibb .... en solo ou en groupe j'ai des boutons. L'autre on va lui mettre une super trempe, c'est tout ce qu'il mérite.

charlu a dit…

Ouaih je sais Sorg..mon idole aussi... je lui pardonne, j'archive .. mais quand même on se croirait dans un very bad trip 85