vendredi 25 novembre 2011

Kate Bush 2011

Kate Bush m 'a plaquée juste après « The sensual world » en 89, j'étais étudiant. Sur la pochette, elle ne regardais que moi. Déjà en 86, je m'imaginais en Peter Gabriel pour tourner mollement, épaules pleines.
Cette fois, c'est sûr, Kate renoue, elle a créé un album juste pour moi, jamais l'intimité n'a frissonnait aussi fort. Elle ne me regarde plus sur la pochette, comme un remord, mais sa nouvelle création rabiboche. Quel délice de la voir revenir ainsi !

La même dramaturgie théâtrale de danseuse contemporaine.


Des étendues en cordes tendues, son piano, moi qui pensais que seule Joanna Newsom pouvait m'émerveiller sur 15 minutes.
Qu'il est bon de prendre son temps, de rester plusieurs heures à écouter, discuter, juste ancré dans l'iris. Contempler. Et laisser dégouliner. Même sa belle envolée arty "wild man" envoute définitivement.

Elle a bien essayé de m'amadouer avec des souvenirs de "The sensual world" il y a quelques mois.... j'étais tellement fâché avec « Aerial ». De marbre.
Puis là, des bribes de tout d'elle. Des aurores boréales en chaussons de danse, des aveux anglais en cœur de lion. Des chœurs neigeux « hello earth » sur le « lac Tahoe », et du jazz gloomy à perte de vue, de la mélancolie ouatée qui colle au cuir, une voix presque méconnaissable et tellement familière. Des ambiances.

Tellement intime que les cordes symphoniques osent à peine. J'ai tellement attendu, je suis tellement amoureux, qu'elle a perçu. Plus belle encore.


Il peut neiger tant que possible..nous marcherons sous la neige.
Kate est revenue. Je fonds avant l'hiver, en ardeur érotique.
Kate Bush 2011 « 50 words for snow »
http://www.katebush.com/
échelle de richter : 8,8
support streaming
après 2 écoutes




5 commentaires:

La Rouge a dit…

Effectivement cet album est magnifique.

Antoine R a dit…

Je dirais meme plus: grandiose

charlu a dit…

Viiii , le retour de la grande Kate dans son plus bel habit !!!!
A peine croyable un tel objet divin au format libre. Pas un tube la dedans, juste une oeuvre d'art.

BIZ

Blake a dit…

J'ai mis plus d'une semaine pour oser l'écouter, pas bien l'envie, peur d'être déçu...
Et miracle ! Un disque écrin-réussi boule de neige intemporelle, pas de fausse note (ou presque, à part "Wild Man", assez anecdotique).

Mais tout le reste est tellement abouti et très réconfortant. Re-welcome, Kate ! :)

charlu a dit…

Oui Blake, un miracle ce disque, c'est exactement cette couleur que j'aime chez elle.. tu te rends compte Kick Inside à 12 ans.. celui là 30 ans après..
Eh n'empèche, 2011 grand cru !!!
Bizz
je vais voir ton billet