mardi 22 novembre 2011

Elvis Hendrix



Merde, voyez mes deux rendez-vous du jour !!! Sont pas agaçant ces deux jeunes hommes en plein orgasme ????



Elvis Presley 2011 (1956/1957) "Elvis Presley / Elvis" label : legacy


Jimi Hendrix 2011 (1969/1970) "Hendrix in the west" label : sony

7 commentaires:

Libertygirl a dit…

Qu'il est bon de se mettre en transe pour la musique!

Deux styles différents mais qui ont marqué chacun à son époque le monde de la musique.Un peu de mal avec Presley,même s'il a été l'inspiration des Beatles et surtout de Paul McCartney que je kiffe....

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Superbe idée cette association de pochettes, ça fait une bien jolie petite fresque!

Hello Libertygirl,
Paul a quand même toujours préféré Little Richard et Buddy Holly...

Jimmy

charlu a dit…

Eh Jimmy, faudrait que tu ailles voir du côté de chez Francky..il est un pro des associations de pochettes. http://muziksetcultures.over-blog.fr/

Elvis...il m'aura fallu du temps, mais faut bien aller grignoter les racines un moment donné..pour comprendre...Elvis versa..oups, désolé Jimmy

byeee

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Merci pour le lien de pochettes, j'adore ce genre de choses...
Elvis, Maryline & James Dean : c'est trois-là, j'ai mis beaucoup de temps à m'y intéresser. Tout le monde semblait les aimer et je ne voulais surtout pas faire comme tout le monde!
Jimmy

charlu a dit…

Pareil... la notoriété pousse les bougons (je parle pour moi)... du mal avec Brassens, Brel, Piaf, Trenet...et Bécaud.. je commence à peine pour eux..tu te rends compte. Plutot Ferré, Escudero, Tachan, Ferrand, Polnareff, Johnny...ah merde ... la boulette...arrf .. faut qu'j'arrète, j'ai encore vu un corbeau blanc cette après midi dans ma plaine. Mais aussi un Albatross..si si... c'est comme ça la Beauce.

Blake a dit…

Ah oui, là tu es bougon... Bécaud ou Piaf snobés, je peux comprendre. Trenet, sans lui, il n'y aurait pas eu tous les auteurs-interprètes modernes d'après-guerre.
Mais surtout, pour Brassens et Brel ça me touche plus : le père Georges, c'est comme l'a dit Christophe : "le seul chanteur de blues français" et je rajouterai : le plus grand maître de la langue française chantée(à égalité avec Ferré) .

Quand à Brel, si on me demandait de choisir un chanteur vital, malgré mon amour des anglo-saxons, je choisirais le grand Jacques, interprète décédé plus vibrant que certains artistes vivants mais tellement fades en comparaison. Quelques notes de "Jaurès", "J'Arrive" ou "Fernand" suffisent à me remuer comme peu y parviennent.
Demande à Scott Walker, Marc Almond, Neil Hannon de Divine Comedy ou LE David Bowie : Brel a été leur maître et, je crois, le reste encore. Voilà, c'est dit :)

À plus, see you ;)

charlu a dit…

J'ai longtemps eu une relation bizarre avec Brel Brassens.. trop écouté gamin ..mon entourrage. Je cherchais autre chose. J'y suis revenu longtemps après, une fois avoir exploré pas mal d'autres artistes. De toute façon, ils sont là, c'est à chacun d'aller les prendre au bon moment. En ce moment, c'est Presley et Trenet. Brassens, j'avais un vinyl blanc que j'écoutais en boucle vers 6 ans.. "supplice.." "la fessée"... j'ai lâché après, pour y revenir il y a qq années seulement.
Piaf, c'est meme pas la peine, depuis gamin elle m'effraye. Bécaud..bientot.

A+ mon Blake