dimanche 20 novembre 2011

The For Carnation

Pousser la porte de son disquaire, et venir indécis puiser l'inspiration. S'en remettre aux goût d'un connaisseur et se laisser guider. Las des nouveautés, pas envie de fouiller, juste s'abandonner à un goût des autres, d'autres passionnés ciblés (pas question d'aller à la fnac par exmple). Partenariat pour dénicher une perle rare, un monument et un moment unique..le genre de disque qu'on range dans la boite à trésors, pour le cas où ..toujours l'île déserte qui pointe à l'horizon le bout de son rocher.
Avoir une envie, juste une vague idée... une envie d'oscillation simple et efficace, de grand espace. Un besoin vital de surdimension rock plutôt orienté lenteur..un slowcore sulfureux, un post rock guitare/basse/batterie avec juste un petit effet de résonance, un écho, sans aller planer près des réacteurs de Godspeed. Aucun carburant, juste un paysage décortiqué, en lueur noctambule ouatée. Un album timidement mythique, instinctif, unique.. pas un groupe dont tout le monde parle, pas une facilité voyeuriste, un truc solide intemporel, un son épure et clair, un qui respire mollement, gorgé de soupirs posés sur des silences en fond de lin.. des mailles sonores sur lesquelles on puisse y déposer nos couleurs, une offrande cérébrale, des possibilités.

Calé dans mes boots, enroulé dans mon foulard qui s'agrippe à ma barde de trois jours, je dévore des yeux mon interlocuteur accoudé au comptoir indépendant, le supplie de me trouver l'objet, celui qui va m'étendre pour un long voyage immobile, l'harmonie d'un son à peine proposé, susurré, juste assez toxique pour revenir, épanoui de la plongée. Une fois de plus trouver ce palier vertical, pour que je puisse dériver à l'horizontal.
Pas un morceau épique noyé dans un album moyen, mais un véritable concept invulnérable et extrêmement vulnérable.. avec par exemple des violons ici, une cloche là, un synthé qui traine juste plus loin, une pincée de violoncelle, et toujours cette batterie molle, celle qui injecte, hypnotise. Et cette basse sensuelle qui te suce la plèvre délicatement. Tiens, en plus, un esprit de jazz mou qui puisse venir ajouter de l'ampleur à la mélodie...un truc enregistré par John McEntire par exemple. Des restes d'un groupe culte, comme Slint hébergé sur un label non moins prometteur « Domino ». Y'aurait une pochette superbe, celle qu'on garde en impression rétinienne indélébile.

The For Carnation. Des morceaux construits et enregistrés entre 97 et 99, sortis sur Domino records en 2000. Disque indispensable, idéal pour commencer un siècle. Ça c'est à peu près passé comme ça en 2000 ou 2011 quand je suis reparti de chez mon disquaire avec cet album éponyme dans la besace. « moonbeams » épilogue épique, chef d'œuvre absolu. J'y retournerais chez mon disquaire..pour le mettre à épreuve, pour d'autres nappes plus 80's, celles qui me targuent, qui taquinent mes lacunes.

Berceuse dominicale voluptueuse, qui frôle l'érotique comateuse.

Merci à Carl de m'avoir rappelé à The For Carnation.


The For Carnation 2000 « The for carnation » label : domino
www.dominorecords.com
échelle de richter : 9
support cd
après 1000 écoutes


juste ces deux là ..nah !!!!







5 commentaires:

Carl Poulin a dit…

Haha!
Il a l'air cool ton disquaire. Il sert le thé aussi? Ou le bourbon?
Ce "timidement mythique" chef-d'oeuvre (si bien dit) fait partie de ma sainte-trinité personnelle, en compagnie de Spirit of Eden et Kid A.
Apparemment The For Carnation aurait enregistré une chanson récemment, pour une compil je crois... l'espoir d'un retour?!?!

charlu a dit…

Oui..hallucinant les restes de Slint, groupe éphémère...un impact avec The for carnation,carrière courte aussi, puis Pajo de l'autre côté, plus appuyé.
Je vais fouiller si tu dis qu'ils réapparaisse..et voir aussi pour COLDER.. tu parles du groupe électro sombre du label OUTPUT ?? je ne connais que Shiny star 2003..rien depuis sauf sur les compiles du même label.
Je commence à cerner ta caisse de son pour l'île déserte.. Kid A y serait aussi pour moi, la même révolution pop que Dark side of the moon..
A++++

Carl Poulin a dit…

J'ai trouvé finalement...

"They returned in December 2009 to play a show at the "Ten Years Of ATP" All Tomorrow's Parties music festival in England. A new track 'There's Something on Your Mind' appeared as a free download on Last FM in November 2009.

Concernant Colder oui c'était bien sur Output... 2 superbes albums -Again en 2003 et Heat en 2005, puis plus rien...

charlu a dit…

ATP...une autre auberge artistique fabuleuse.
Je vais aussi fouiller pour Colder, j'avais complètement oublié. Output aussi a disparu.
Mon disquaire ne serre rien du tout.. c'est un vieux fantasme ça..disquaire/pub/librairie/galerie.
Byeee

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Ceci me fait également songer à Red House Painters...
Jimmy