dimanche 20 novembre 2011

CANT



L'heure du bilan annuel approche, quelques pièces sont déjà bien installées, « Dreams come true » débarque à coup sûr bien haut dans le rayon pop moderne. La modernité d'un Prince ou d'Ariel Pink, avec la noirceur en plus, froid avec une âme robotique et embrumée.
Jamais trop excité par Grizzly Bear, la fadeur des mélodies, l'approche infantile d'Animal Collective... pourtant Chris Taylor des Grizzly est venu apporter son cerveau sur le très bon « Forget » de Twin Shadow en 2010.
Twin Shadow est ici, aux instruments pour le premier projet solo de Taylor, sombrement lumineux. Cet opus bicéphale est un voyage organique sinueux confirmant l'évidence de cette collaboration. L'écho est troublant, la diversité des morceaux enrichit et on est embarqué par les idées d'arrangements injectant une intelligence musicale dans la trame des compositions, une vision particulière, un ton.

A l'image de Department of Eagles, une autre branche des Grizzly, je reste totalement envouté par cette deuxième fuite, CANT.

CANT 2011 « Dreams come true » label : warp

www.warp.net
échelle de richter : 8,5
support cd
après 4 écoutes









CANT - Dreams Come True by Transdreamer Records

2 commentaires:

Carl Poulin a dit…

Mmm... très beau. Cool que t'aies mis toutes les tracks en écoute comme ça!
Ça me fait penser... t'as des nouvelles du mec de Colder? On peut espérer un troisième album un de ces 4?

Francky 01 a dit…

Salut à toi, amigos !!!

"Dreams Come True" est une des belles surprises de l'année.
Cant est 1 groupe prometteur, qui est arrivé sans que je m'y attende et dont l'évolution est à suivre de près.
Mais déjà, j'étais grand fan de Grizzly Bear, surtout des 2 derniers : le féerique "Yellow House" et "Veckatimest" (n°3 de mon top disques 2009), aux structures plus complexes divaguant entre jazz, indie rock et folk psychédélique.

Toi qui aimes les pochettes et leurs histoires, leurs ressemblances, voici :
La magnifique pochette de "Yellow House" est 1 clin d'oeil à celle de "From home to home" de Fairfield Parlour, groupe acid-folk 60/70'.
C'est comme si la pochette originale (celle de Fairfield Parlour) était devenue, avec "Yellow House" de Grizzly Bear, absente de vie humaine, comme un intérieur, une maison fantomatique.............Pour mieux comprendre, suit ce lien vers un de mes posts: http://muziksetcultures.over-blog.fr/article-52495007.html (c'était les début modestes de mes délires "pochettes de disques")

En tout cas, très bon disque que ce first Cant.

A + et bonne soirée.....