mardi 11 octobre 2011

Roll the Dice














En 2010, un disque ovni sur le label incendié Digitalis sortait un disque d'électronique minimale conçu par un duo suédois, sous le nom de Roll the dice. Des fiches branchées dans des troncs d'arbres abattus comme pour entendre le bruit de la sève qui cherche les rameaux. Introspectif à souhait.


L' infiniment petit en cogitations, Roll the dice sur Leaf records cette fois-ci, fait exploser les ciels et dilate les corps. Cette fois-ci les fiches sont branchées dans des immeubles, la civilisation, et la résonance est cosmique.
Un son tribal sur un piano figé. Une transe de gestes lents saccadés, une sinusoïdale de couleurs fluo. Des nappes stratosphériques Eno flottent sous des vents Klaus Schulze. Et par moment, une dimension Vangelis effleure des bleus équinoxes ou oxygène. Un esprit 70's vient planer autour du temple Tangerine Dream.

Le piano robotique en chef d'orchestre affiche, toujours dans les graves, les couleurs chaudes. Autour vient se bâtir un son cathédrale aux longueurs d'ondes oscillantes, qui va du magenta au cyan en passant par le jaune. Ce sublime album d'électronique improvisée, rappelle les plages analogiques de Jonas Reinhardt sorti chez kranky en 2008.
L'espace que le piano relie à la terre, est plein à craquer. Le son vaste captive en voyage orgastique et hypnotise toute présence de vie. Luxuriant, monastique, cosmique, « In dust » est un véritable hymne pastoral intemporel.

Roll the Dice 2011 « In dust » label : leaf
http://rollthedicesthlm.com/
www.theleaflabel.com
Échelle de richter : 8,2
support cd
après 2 écoutes










Roll The Dice - In Dust

2 commentaires:

Carl Poulin a dit…

Superbe! Je vais me chercher ça immédiatement!

charlu a dit…

Pas mal hein Carl... c'est pas un album de musique électronique comme les autres.. à moitié improvisé, le son grave du piano reste assez discret en arrière fond, mais je pense qu'il est la trame, l'architecture des morceaux..la texture analogique vient se mettre autour comme la viande autour de l'os ... Un superbe voyage.
Biz à toi