lundi 21 mai 2012

Don Nino


Il est un autre artiste perdu au fin fond des oubliettes, comme Red. Une autre injustice. Nicolas Laureau alias Don Nino qui, mis bout à bout, fait Domino, laisse trainer son pseudo sous les feux mirobolant de Nlf3, dont il est membre. Sa musique est un enchevêtrement de sonorités que l'on découvre au fur et à mesure que les dominos tombent. Il suffit de pousser la première pièce pour voir tout le paysage défiler à une vitesse arc-en-ciel.

Je me souviens de l'euphorie à l'écoute de son premier album « Real seasons make reasons » en 2001, sur son propre label Prohibited.
Toujours ce même grain de folie maîtrisé, ce jazz mirobolant aux allures claudicantes, du « Berg Sans Nipple/Herman Dune/Nlf3/Tortoise ».. avec en plus sa touche à lui, sa liberté imprimée dans cette intelligence musicale bourrée d'échos. Du barré contrôlé, un Syd Barett moderne à la complexité fauve, exprimée au sein d'une cathédrale pop. Il y a un membre des Mogwai qui laisse traîner son espace dans ce disque fantasmagorique.

La densité de cet opus est bariolée et puissante. « Fabulous » est étourdissant de folie, preuve d'une grande liberté, et d'un art sauvagement contrôlé sans compromission. Tout ce qui suit dévale les falaises kaléidoscopiques du Floyd initial.
Le fauve n'apparait que par touche discrète, les couleurs primaires ne s'expriment que par des teintes pastelles. De l'huile peinte à l'eau, du félin domestiqué, une luxuriance domptée, une abondance catalysée. Une chaleur extraordinaire.
Huit ans que j'attendais des nouvelles de Don Nino.

Don Nino 2012 « In the backyard of your mind » label : prohibited/infiné
http://www.prohibitedrecords.com/html/site.html
échelle de richter : 8
support cd
après 3 écoutes

des teasers ….


http://www.deezer.com/fr/music/don-nino/in-the-backyard-of-your-mind-1615232



Aucun commentaire: