mardi 14 février 2012

Rory Gallagher 74





Grand Jeu Sans Frontière Des Bloggers Mangeurs De Disques (Deuxième édition)
Thème # 2 : Absolutely live


J'avais mon billet tout fait avec « Absolutly live 92» de Toto. Un alibi pour une chronique sur ce groupe mythique des 80's, défi lancé il y a quelques temps par Jeepee, deuxième hémisphère de ce jeu sans frontière. Mais il s'agit juste là d'un titre alibi, le concert en lui même n'est pas dans mes tripes.
De plus, j'ai aussi déjà diffusé une page sur MON concert, le chaud bouillant « Bod Seger and the silver bullet band -live bullet-75», y faire référence serait trop facile.

Alors voici un concert de sa race à placer pour l'occasion, un truc bouillant qui envoie le bois.
Rory Gallagher en 1974 est au sommet de son art, un des plus grand guitariste blues-rock au monde devant Clapton (à l'époque), juste avant de sombrer. « Irish tour », arrive après deux albums studio « Blueprint » et « Tattoo » en format quatuor (au lieu de trio guitare-basse-batterie). L'Irlande du nord, sa patrie qui brûle à l'époque. La scène brûle aussi, son rock-blues ici tend vers la folie d'une prouesse physique mal capturée par un enregistrement de mauvaise qualité.


Du Muddy Water à la sauce Led Zep, de l'acoustique aussi transpercé par une National Resonator de 1932, du Tony Joe White et des compositions à lui, dégoulinant sur 10 minutes, façon bien crade et absolument torride. Un clavier au son Doors tenu par Lou Martin, une basse grasse par Gerry McAvoy, le batteur fou, c'est Rod De'Ath. Belfast, 1974, une légende, une grosse vente de disque, une consécration, une épreuve physique baignée dans l'alcool, un mec qui vit sa musique au quotidien. Une gueule d'ange à la rouflaquette grasse et une guitare écaillée qui a bouffé du bitume. Ce concert vient d'être rafraîchi par la sortie du DVD. Une autre pochette pour la réédition. « tatood lady », une tuerie, « A million miles away » une baffe....


Musique américaine avec l'accent anglais, un fou furieux pour un disque absolutly live, monstrueusement vivant.

Rory Gallagher 1974 « Irish tour » label : strange music/capo
www.rorygallagher.com
échelle de richter 9
support gravure
après 1000 écoutes


Rory Gallagher

Rory Gallagher

Rory Gallagher









19 commentaires:

Warfleloup a dit…

J'avais hésité entre le mien et le tien... Ouf ! J'ai fait le bon choix... Il aurait été dommage de faire un doublon... ;)

Mister Moods a dit…

L'évidence même quand on pense à un live de Rory et pourtant j'y préfère le live in Europe, peut-être parce que je l'ai écouté en premier.
En tout cas, beau post.

Toorsch a dit…

Klassik, celui-ci je l'ai en vinyle d'époque, il gratte un peu, mais que c'est bon.

Carlos a dit…

Trés bon disque, sand doute un des bons diques live de l'époque, je vais me déguster en le eécoutant! merci!

EWG a dit…

Hey !
Merci d'avoir recalé Toto, mais à choisir j'aurais préféré Live Bullet !
Brave gars le Rory, qui oserait dire du mal ?
Je l'ai vu en 79 je crois, Elliott Murphy en première partie m'ayant attiré là, contraste ...
EWG

EWG a dit…

Hé t'as vu, j'ai contourné l'anti-fan Firewall !
EWG

LRRooster a dit…

Ouais beau post évidemment, je cours immédiatement dans mes rayons pour me le repasser. Et puis c'est un double non ? moi je n'y vois que dix titres, comme sur le "Get Yer" du reste. Allez je rigole !

charlu a dit…

Joli EwG... je préfere mille fois que tu contournes... y'a vraiment eu un bugg avec Paulo. Quelle chance d'avoir vu Rory !!!
Les doublons vontpas tarder je crois !!!
Le live europe est je crois de meilleur qualité sonore, ce Irish tour souffre d'un mauvais enregistrement..surement ne savaient ils pas qu'il deviendrait incontournable. J'ai moi aussi le double vinyl avec la pochette originale grise... on voit à travers les sillons, il va me faloir un saphir 4x4 ou avec des pneus vtt parce que là.. mais j'ai le cd en version nouvelle pochette, objet moindre juste pour l'écoute .
Ehh j'ai pas dit que je ferai pas un billet sur Toto un de ces jours!!!! Le Live bullet est dispo sur le lien... j'ai pas au dessus de ce double 75 ....

charlu a dit…

Eh Rooster, je vois pas pourquoi tu parles de double ??!!! :D ....
En fait, y'a 10 titres, mais bien casé sur les 80 min dispo sur un cd. Le double vinyl les dépasse, et la réédition ampute pour des raisons commerciales, un peu comme Electric ladyland. ça me ravage ce truc, pourquoi ne pas rééditer en entier quitte à rajouter qq bonus (irish tour contient déjà pas mal d'inédits) comme les formidables live de Clapton Derek and the Domino. C'est une connerie cette censure. Sur le cd ils ont retiré "just a little bit" pour que ça passe !!! le seul hic de ce bel objet.. à moins de ne parler que du vinyl. (tu vois je casse le truc pour me faire pardonner Lrr ;D);
bizz

Mister Moods a dit…

Je ne veux pas dire de conneries mais il me semble que la version Irish Tour de Just a Little Bit a fini dans une réédition d'un album studio. EMI avait fait le même coup avec un autre excellent live: le Tokyo Tapes des Scorpions.

charlu a dit…

Exact Mister..je crois que c'est sur Tattoo, mais pas sur. Moi j'aimais bien les boitiers double cd bien gros ou on pouvait caser des livrets et garder intact les bons disques....mort aux cons.

Hey je viens de faire le tour .. y'a pas un Led Zep live les p'tits gars !!! pour la suite ???

devant a dit…

J'en pleure et j'ai le film en AVI (si ça vous dit)
Pas au hasard mais dans une playlist que pour moi je me suis mis le "Tatoo Lady" de cette version.
Trop beau, ce changement de je ne sais pas quoi, de pédale peut-^tre, en plein meilleur du solo.
Je n'ai jamais vu de mec aussi imprégné de son truc
Et moi c'est m'inverse de Mister Mood puisque c'est lui mon premier.
Allez comme vous, je me refais un titre

charlu a dit…

Complètement imprégné, il baignait dans sa musique 24h/24..imbibé de tout.
J'ai une tendresse particulière pour son cru 90 "Frensh evidence".. pas parce que c'est le dernier (quoique je pense à Cash aussi), mais parce qu'il est pas bien à cette époque et que le disque est vachement bon (comparé à Denfender).. posé, torride à la fois, un bon jeu de gratte. En plus il est pas facile à trouver.

Mister Moods a dit…

Aussi imbibé par l'alcool que par le blues. On regrette le premier qui a eu sa peau et nous a privé du second... Reste la musique, belle musique.

The Blues are the roots... a dit…

Merci pour le commentaire sur mon blog. J'ai un autre blog consacré uniquement à Rory Gallagher:

http://cradle-rock.blogspot.com/

Et je suis modérateur sur l'unique Forum français qui traite du guitariste irlandais:

http://rory-gallagher.forumactif.org/

Au programme, chroniques d'albums, DVD, bootleggs et collectent de photos de concerts du guitariste.
Ambiance cool et décontracté, tout le monde y est le bienvenue.

Je garde ton blog aussi dans mes favoris.

sorgual a dit…

Imparable, le live mais effectivement avec une qualité sonore un peu limite, mais un si grand moment. Une perle de blues. Ouf pas la peine de charger, c'est déjà depuis longtemps au chaud ... Sorgual

Toorsch a dit…

Yo mon charlu, j'ai pris en compte ta participation au jeu Sarah Carlier... Mais je n'ai pas ton adresse postale au cas ou... un petit com, sur le même post :-)

BiZ

charlu a dit…

Hi Garbage man, je prends toutes tes infos en compte..je viens de visiter Cradle..ça envoit.µ
Bravo et merci pour cette connection. Je te garde dans mes tablettes.

A++

Le Club Des Mangeurs De Disques a dit…

Que de souvenirs! J'étais au Palais des Sports le 19 janvier 1981. Prix de la place 50 francs. J'ai le billet juste devant moi!
Jimmy