vendredi 26 décembre 2014

The Heads 2000



Le larsen est un filet de sang qui dégouline du crâne fendu par un caillou.
Ça tabasse dur, c'est brut et les Stooges ont surement inventé le Stoned rock.

Vingt ans, une vingtaine d'albums, de l'urgence, du drone biker concept non stop de Bristol, ça va très vite, ça fuzz dans le garage, ça purge et ça sent la murge, l'AcidMothers Temple, Dinosaur Jr, le Sonic Youth.
Les cylindres jam explosifs propulsent la thyroïde au travers d'un ciel abrasif. C'est cosmique et magmatique.
C'est remasterisé, ça ressort cette année avec du Peel Session en bonus, du « Gnu » qui tape, du coffret collector vinyl ultra compilé.

C'est The Heads.

The Heads 2000/2014 « Everybody knows we got nowhere » label : sweet nothing

 


3 commentaires:

Francky 01 a dit…

Quel (double) album de dingue. Des psychopathes en liberté, des schizophrènes sans traitement lâchés en studio d'enregistrement avec un disciple de Phil Spector sous LSD comme ingé son !!!
J'adore ton style, quand tu écris: "Ça tabasse dur, c'est brut...drone biker concept...ça fuzz dans le garage..." D'ailleurs, court mais très bon texte (comme souvent), rempli d'expression très...euh.."rock'n'roll lettrées".
Perso, c'est un poil trop speed et violent pour mes oreilles. Je sens que l'écoute sera à très petite dose, comme l'Acid Mothers Temple dont tu cites en référence.
A + amigos

charlu a dit…

Merci Franky, oui ça tabasse, de temps en temps, j'aime bien me speeder la tète, du moment que c'est psyché. Je suis fan des ACMT, ce disk des Heads est un pur bonheur avec qq plages sonores et instru pas dégueux.
J'ai vu une version coffret vinyl avec une 12 ène de galettes dedans.. dingo.

Devant Hantoss a dit…

Oppps ça secoue, j'en avais un autre, "Relaxing with.. "quand je cherchais à m’approcher de la folie sonore à la MC5 (Sans oublier la pochette, je te laisse chercher)