dimanche 15 juin 2014

The Robert Cray Band 2014



 
Un blues dominical pour un baroudeur de la gratte tout en douceur, le toucher de Robert Cray est particulier, son jeu raffiné est indissociable de sa voix ensoleillée. Sa discographie est vertigineuse, je l'ai découvert en 88 avec « Don't be afraid of the dark », depuis ce blues man muri au B.B King, Albert King, Howlin'Wolf et surtout Albert Collins, ne m'a jamais lâché.
De la soul dans son blues costard, des ondes solennelles, des racines, des couleurs d'ancienne époque, The Robert Cray Band vient discrètement de sortir une nouvelle pièce et le cobalt gorgé de soleil de cette sublime pochette résume fidèlement la moiteur des onze morceaux, jusqu'au sublime « Pillow » présenté comme un bonus.
Batterie sèche, cuivres mous, guitares sensuelles et sirupeuses, un petit cru pas dégueux, le disque commence sur du pur Cray, « You move me » .. impact. Le reste est un terrible glissement dans la volupté.


Une partie de sa discographie se bâtit sous le nom de Robert Cray, c'est avec son groupe de fidèles que « In my soul » vient souffler un sourire au soleil qui semblait lassé ce matin.



The Robert Cray Band 2014 « In my soul » label : mascot





 




6 commentaires:

Devant Hantoss a dit…

Un petit tour pour te remercier pour toute ces gâteries musicales que je déflore que maintenant (Hou la la, que d'allusions, pas fait exprès, sûrement l'ambiance foot que je tente d'éviter)
Un Robert Cray c'est juste un élément de plus à la question, comment le Blues fait il pour ne pas bouger, ne pas lasser... A comparer avec les Spaghettis. Pas mieux.

Devant Hantoss a dit…

!! Le "Nobody's Fault But Mine" a une sacré tenue dis donc!

Francky 01 a dit…

Après le "Hard Again" de Muddy Waters et le dernier de John Mayall, voici encore un excellent album de Blues bien roots, "rock".
Sympa et très efficace ce "In My Soul" de Robert Cray Band !!!
Après l'Ambient/Drone/néo-Classic, tu deviens MON fournisseur-passeur érudit de Blues !!! Merci encore.

Au fait, je prépare un post "live report" de mon concert d'Anthologie de Détroit au sein de l'Amphithéâtre Romain de Vienne...plus de 7000 personnes en furie devant un Cantat au sommet de sa forme !!! Et superbement entouré, à l'image de Pascale Humbert. Un moment unique, magique, rempli de poésie et de révolte positive !!!
A +

Chris a dit…

Comme le dit Francky, tu es devenu mon "guide" en blues, genre que je ne connais pas plus que ça, mais je prends tout (ce que tu dis et envoies) pour pouvoir découvrir quand ça me sera possible...parce que beaucoup de retard...pour te dire j'ai seulement pu écouter Ian Anderson ce WE, et ça a été une très belle découverte pour moi, je te remercie donc pour ça...:)

charlu a dit…

No problemo pour les envois, ça fait super plaisir ces retours sur un plat blues qu'on se lasse jamais :D
Yes "Nobody's fault.." est assez hot, je disais que tout se calmait après "You move me" parce que je préfère beaucoup le tempo de ce premier morceau.
Mais c'est dingo cette musique ancestrale qui brûle toujours la peau, je suis buriné au blues...je m'explique tjrs pas

Mylène Gauthier a dit…

Blues! Blues! Blues!