mardi 17 juin 2014

Shifted



Le tribal est allé se loger au fin fond des puces et du binaire, le beat est lourd, préhistorique comme une danse syncopée de dinosaure robotique. La texture de « Under a single banner » est métallique, glaciale et apocalyptique. Une introspection minérale, un électrocardiogramme d'un monde millénaire enfoui sous le limon.

La tectonique des dolmens, électrochoc moléculaire.

Le cerveau est tétanisé, Shifted en a pris le pouvoir et la survie du cortex au milieu de cette guerre biochimique ne tient qu'à la lumière qui sourde du noir total. Quelques drones viennent dessiner les aurores, avec toujours derrière le crâne, le ressac lancinant d'une intrusion cérébrale.

Ce voyage sonore est une expérimentation, un accélérateur de dimension, une strangulation. C'est un champ de guerre comme une âme en chantier, on laboure, on fouille, on s'enfonce et dévore la quartzite comme un cannibalisme terrestre.


Shifted 2013 « Under a Single Banner » label : bed of nails / compound



4 commentaires:

Sadaya a dit…

Où nous emmènes-tu cette fois-ci?

Chris a dit…

Mmmm, ça me rappelle plein de choses...c'est mon truc ça...et la vidéo est sympa!! Merci ;)

Mita Ghoulier a dit…

Héhé, c'est l'orogénèse ton truc ! Merci pour la découverte ;-)

charlu a dit…

Rhoo, merci je suis parti très loin en dedans avec ce disk.. je sais pas trop où en fait.. mais ça a bien pulsé la plèvre de la nuque :D