lundi 7 avril 2014

Micah P.Hinson and the Nothing 2014



Même si le sixième album de Micah P.Hinson démarre en trombe, « Micah P.Hison and the Nothing » nous embarque dans une profonde mélancolie. Sa voix s'embrume plus encore, sa production s'étoffe, ses notes ravagent les glandes lacrymales, ses yeux d'artiste battu s'écroulent sur des ballades embellies par la dramaturgie du quotidien.
Micah n'a jamais été un gai luron, et, rescapé des fers d'une auto broyée en 2011, il revient avec un album superbement plombé, plus proche de son piano, qui se termine à la scie sur une berceuse pour alcoolo.

 
Si sa silhouette tend vers Shane McGowan, son art lui, prend au fil des années des allures de Johnny Cash.
C'est un cru poignant, country, folk, ballades, c'est nu et cru, après quatre ans d'absence, le retour sombre de Micah P.Hinson.


Micah P.Hinson and the Nothing 2014 « Micah P.Hinson and the Nothing »
label : talitres






4 commentaires:

Till a dit…

Ah bon ? Il est pas gai ce P(h)inson ?
Cash...comme tu y vas. J'y vais aussi alors. On va voir ce qu'on va voir.

Chris a dit…

J'avais bien aimé les précédents...à voir!

charlu a dit…

Je savais que ça chlinguait un poil cette comparaison avec Cash.. mais je pense qu'il y va le gars.

Tu peux y aller Chris, c'est du MPH pur jus.

Till a dit…

Aïe Charlu, le truc est arrivé tout vide dans ma box. Keskisépacé ?