mardi 22 avril 2014

Chris Garneau



Pas de nouvelle de Chris Garneau depuis son épopée intime chez Fargo en 2009. Il revient sous un autre visage, d'autres couleurs, electro cette fois-ci avec un son luxueux, mais toujours à dessiner des tranches de sa vie, avec au bout du chant, la même envie de mettre à plat quelques histoires sentimentales.
Magique, suspendu, vaporeux avec de belles envolées de nappes immenses, Chris Garneau est un artiste sensible et son écriture est féérique. Ça valse sur la corde raide des émotions, ça plonge et on s'envole, ça vibre comme un Flotation Toy Warning, Jonathan Wilson, Mercury Rev, Andrew Bird, Bang Gang...
Cristallin, frais et touchant, cet album est presque solennel dans la beauté cuivrée et romantique d'un voyage ultra-sensible.

Chris Garneau 2013 « Winter Games » label : autoproduit
 
.
 


2 commentaires:

Chris a dit…

Est-ce que tu as déjà parlé de ce monsieur? Le nom me dit quelque chose...

charlu a dit…

nan..et en fait j'ai cherché chez moi, car je croyais :D
Son disque précédent date de 2009, en hommage à sa grand-mère disparue.