lundi 14 avril 2014

Kiss the Anus of a Black Cat



 

Ce greffier là avait la tronche d'un pompon de caniveau, avec le poil de ratafia qui sentait la vieille sardine. Pas envie pour un rond de perdre 13-0 sur ce petit palet là. Cette correction pour le perdant absolu, dans quelques traditions beauceronnes se payait en embrassant le cul du chat.

J'ai jamais était branché jeux de société, une haine viscérale des règles et des compétitions.. plutôt bon perdant en général, j'use mes adversaires à baisser la garde pour faire plaisir.. sauf aux petits palets. Avec le greffier qui nargue de son œil vitreux et son allume-cigare crouteux.. là je me bats, un seul suffira à lancer prêt du petit pour zapper le zéro.

 
Tiens, j'ai un jeu moi aussi, si tu finis pas ton mètre de bières, tu embrasses le cul du chat noir. Ou alors tu écoutes Kiss the Anus of a Black Cat en boucle.
Moi, j'adore ce groupe de blues déglingué, à tel point que je peux laisser une pinte trainer pour avoir le privilège d'écouter un trip chamanique barré, d'un songwriting incantatoire coincé entre David Tibet et Michael Gira.
Le mec s'appelle Stef Irritant !! il y a un « anus » Choir et quelques autres musiciens habités...mais pas trop. Et je me souviens du fantastique label hollandais (K-raa-k)3 au catalogue psychédélique, le genre de musique que beaucoup n'aimerais pas écouter après avoir perdu 13-0 aux petits palets ou à la pétanque.
Qui veut jouer avec moi ? Palet ? Pintes ? J'ai « An interlude to the outermost » et « If the sky falls, we shall catch larks » en punition.. cadeau ?

J'ai perdu la trace du chat crasseux en 2008, les trois premiers albums du KtAoaBC sont barges et précieux, les pochettes Kraak étaient extraordinaires.

Kiss the Anus of a Black Cat
2005 « If the sky falls, we shall catch larks »
2007 « An interlude to the outmost »
label : K-raa-k

















Aucun commentaire: