lundi 19 novembre 2012

Jeff Lynne


Si Elvis avait été de ce monde, il aurait surement accepté l'invitation de Jeff Lynne pour participer au grand projet improbable des Traveling Wilburys. Y'a du king dans « Long wave », le dernier album de Jeff Lynne, et un mélange de tous les membres de cette famille Wilburys (« Running scarred » complètement Orbison) avec en plus des remugles de son ancien groupe ELO.
C'est un producteur, un style anglais, une vision sonore reconnaissable dès la première note.... tant d'albums sous ses manettes.
Depuis « Armchair theatre » en 1990, pas un seul album à lui. « Long wave » est donc son grand retour, avec des chansons fidèles à son lyrisme mélodieux aspergé d'accords de guitare folk et de percussions sèches.
Si les Traveling Wilburys devait revenir, Jeff Lynne inviterait surement Findlay Brown, un p'tit gars bourré de matériel génétique.. avec aussi une âme Elvis et Roy Orbison.
Il est fort à parier que par ici, ce disque va être happé par une lame de fond. Dommage, car en plus de son touché fidèle, « Long wave » est un opus de haute tenue, un grand moment de pop rock légère qui vient nous plonger dans une douce mélancolie nostalgique Harrison.

Jeff Lynne 2012 « Long wave » label : frontiers records
http://www.jefflynnesongs.com/




2 commentaires:

Toorsch a dit…

Je vais bien finir par craquer pour ce disque, ton parallèle avec les Wilburys m'ouvre l’appétit. De plus, la pochette est sublime!

charlu a dit…

Vas-y à fond T... y'a pas de surprise, haute fidélité que j'attends de lui, et totalement Wilburys.