dimanche 25 novembre 2012

Jacques Bertin 99




Chez Bertin, il est question de ne pas trahir ses convictions artistiques, politiques et humaines, d'enfant, d'adolescent et d'homme convaincu... choisir indiscutablement Jacques Lévi Alvarès à Eddie Barclay, la boite à musique (BAM) comme refuge de chansons, qui, dès leurs premières publications rafleront le prix Charles Cros... et bien plus encore.
On ne lui a pas donné la parole, il l'a prise de sa propre initiative, avec tout ce que ça inculque de pression et de responsabilité. Qu'il est bon de choisir librement ses poètes.
Un chemin fidèle dès le départ, un de nos plus grand artiste, sur son chemin à lui.

Les poètes sont des « Montreurs de monde à faire »...




Jacque Bertin 1999 « Le grand bras, les îles... » label : disques Velen
http://velen.chez-alice.fr/bertin/disques/grand.htm

Pensées attentives à Echiré... merci infiniment pour "Le chant d'un homme".

Deux pochettes de disques disponibles..et un tableau pour un week end Bertin, et un nouvel album à venir en mars 2013.

"Le lit de Bertin"     (huile sur toile 25 novembre 2012  91x61)




6 commentaires:

Jeepeedee a dit…

Ca donne envie... le disque ! le disque ! le disque !!!

PS : ta toile (une fois de plus) superbe. J'attends La bière à Corringe ;o)

charlu a dit…

Oui Djeep, j'y ai pensé à Corringe, mais j'ai vu Bertin en DVD ..et bim....

Echiré79 a dit…

Et un Grand merci à toi Charlu pour nos échanges sur Jacques Bertin et les quatre autres de "sa" bande.....et plus généralement sur tous les artistes français ou francophones "oubliés" par les médias et que ton blog, comme celui de Jeepee (re)mettent en pleine lumière.
Echiré79

charlu a dit…

C'est assez remuant ce qui se passe Ech'.. ton DVD m'a cloué, ému, troublé, ..ils sont là les mecs.. ceux quine sont pas formatés, ceux collés à leur terres, une poésie locale et humaine.. le fondamental, le primordial, la puissance des âmes... et puis cette douce colère revendiquée.. la fermeté des idées..l'humilité....
Je t'embrasse Ech'

Echiré79 a dit…

Ah oui Charlu, que ça peut être beau et grand le chant d'un homme!
Ce n'est pas pour rien que Bertin termine souvent ses concerts en reprenant "les chants des Hommes" du poète Nazim Hikmet ( 17 ans de prison dans son pays pour avoir voulu défendre ses ideaux!)
Ech'

La Rouge a dit…

On se perd, on s'y miroite. Bleu magnifique.