mardi 1 mars 2016

Uriah Heep 77 / Johhny Winter 74




Des vieux disques me hantent, je me noie à travers les années de la 70's décennie comme si j'y étais né dedans, juste un peu avant, pour me bouffer dans mon berceau subliminal tout ce son. Je ne sais pas d'où elle vient cette onde, je n'en ai qu'une vague idée.
Je sors des trucs improbables juste pour me dire que je n'ai pas le temps de fouiller la nouveauté lourdement proposée, mon alibi lâche et bougon. Toute façon je viens de prendre mon pieds sur DEWOLF 2016, y'a pas plus revival, c'est la tendance du dédale-son d'alors, ou des dalles-sonores d'aujourd'hui posées sur un hérisson épais ferraillé juste pour que la remorque à vinyles puisse y poser sa gomme.

Un Winter dingue que j'imaginais pas dans ma mémoire qu'il puisse être sorti en 74 tellement cet opus reste anecdotique avec un son pas au top de cette époque. Il n'empêche, l'albinos bleu escamote le venin du serpent bouteille à la salive mordancée. Tellement de riff a cracher depuis les débuts des Uriah Heep que je me sens menacé d'en faire l'éloge. Pourtant pour moi, ça claque comme du Barclay James Harvest percuté par le scorpion (« Illusion »). Et même « Free me » sonne Doobie Brothers, Eagles... ça me rend dingue des chansons comme ça.

Je ne respire plus, je me vautre dans le vieux son. Deux titres rouges tout en haut de la pochette et Johnny pécheur hophiophobe victime innocente du blues prêcheur.

Johnny Winter 1974 « Saints & Sinners » label : CBS
Huriah Heep 1977 « Innocent Victim » label : bronze




7 commentaires:

RanxZeVox a dit…

Uriah Heep voila un groupe auquel j'ai été hermétique. J'ai essayé, même leurs trucs des années 80 (head first, je crois, de mémoire). Mais je suis persévérant, et donc ce Innocent Victim sera au programme de ma journée de demain, tout comme ce Johnny Winter à côté duquel je crois être passé.
Une journée bien chargée en perspective.

charlu a dit…

Autant je suis très à l'aise avec Winter, que Uriah Heep, c'est par période. Ceci dit, j'aime bien leur petite touche à eux, le son, le truc psyché cool bariolé. En fait je crois que c'est la voix qui me gène chez ces groupes là.. j'te parle même pas des Meat Loaf..blocage total, mais j'ai pas encore osé le dire à Dev ;D
Les Uriah sont encore là.. d'ailleurs je crois qu'il y a un truc qui sort.
Je n'ai jamais passé le cape 80's chez les hardeux .. je flippe à l'idée.

RanxZeVox a dit…

Mais si, passe le cap des années 80, c'est souvent là qu'ils ont été le plus rigolo, les hardos.))) Y a des chef d’œuvres involontaires en pagaille.

charlu a dit…

J'ai déjà timidement tenté avec les piliers..Metallica, le Sabbath, y'a même un pote pas cool qu'a essayé de m'initier au Def Leppard...genre Pyro truc hystéria.. on est fâché depuis :D
Même le Motorhead me suis cassé les dents, période GWR. Mais bon, vous me faites douter avec vos conneries.. ah si Van Hallen 1984..ça passe.. je sais pas pourquoi... Foreigner ça compte ??
"The house of the blue light"... ça passe aussi, mais à l'arrache.. bref rien à voir avec les caisses de disques 70's ;D

charlu a dit…

The house des Deep of course

RanxZeVox a dit…

Oui, The house of blue light, du coup je vais le réécouter. A sa sortie, je l'avais trouvé fourre tout, bizarrement branlé, avec un drôle de son tout étriqué et métallique. Du coup, j'ai décroché juste après.
De Van Halen fait toi plutôt Fair Warning.

charlu a dit…

Mon vinyl de "The house of blue light" je l'ai boudé jusqu'à la redécouverte CD .. du coup y'a plusieurs morceaux qui passent ..mais le tout reste euuhh en attente d'un meilleur jour pour ingérer la totale. Ok pour le Van 81..jamais écouté. Merci ;D ..81 c'est pas trop les 80's encore ??!! si ??? arrfff.. fais gaffe, suis vénère avec cette décennie .. ;D