mardi 15 mars 2016

Jono McCleery



Dans la lignée des petits miracles pop-folk Dylan Leblanc, Ray Lamontagne, James Blake, Piers Faccini, Fink ou JJ Johansson quand une touche d'électro vient saupoudrer la galette, « Pagodes » parmi tous ces rappels de références va fouiller sa substance vers Nick Drake.

 
Le londonien Jono McCleery est une découverte pour moi, au gré d'une recherche sur Colin Vearncombe disparu en janvier dernier, juste pour me rappeler de « Wonderful life », et je suis tombé sur une reprise de 2011, et sur cet artiste.
 
Ce disque c'est le parfum de la moindre note, le pollen de chaque accord, la lumière vocale avec la couleur des touches électro. Une jolie découverte pleine de clichés touchée par l'élégance.


Jono McCleery 2015 « Pagodes » label : ninja tune



3 commentaires:

Francky 01 a dit…

Perso, j'ai adoré les derniers Dylan Leblanc (très neil youngien, un bijou) et Ray Lamontagne (très Psyché Folk/rock). Ce Jono McCleery est une totale découverte pour moi. Son folk(pop) teinté d'électro est très réussi, élégiaque, planant et envoûtant. Sa voix est tout aussi somptueuse.
Encore une (énième) superbe découverte faite grâce à toi l'ami. Merci !!
A +

Mylène Gauthier a dit…

Magnifique.

Devant Hantoss a dit…

Tu sais maintennat, de temps en temps je fouille dans la drop et j'écoute et je décide. Bon, là, rien à décider... Tout de suite emporté, et même je pause pour écouter longuement. Drop fouille attendra