mercredi 23 mars 2016

Tue-Loup 2016




Et voilà le subliminal de la chose, il suffit d’évoquer quelques sommets artistiques bien particuliers pour qu’un autre se dessine au loin, comme on gravit une crête et qu’une fois en haut une autre cime se dévoile, juste quelques envolées au dessus du vide récurent.

Les ailes ici sont celles d’une « Hirondelle » sous le ressac merveilleux de cette chanson lancinante. De toute façon, nos sarthois préférés ont pris de la hauteur, les harmonies de l’envergure. Inspirés par les paysages lusitaniens, Tue-Loup vient de commettre un de leur plus bel album depuis « La Belle Inutile ». Le Tage, petit fleuve espagnol (Tajo) prenant toute son ventre mélancolique au bord des landes plissées du Portugal (Tejo), a donné du pastel chaud dans les mots et les notes de Xavier Plumas. Je crois bien que mon chevet n’est pas bien loin pour ranger ce « Ramo » magnifique. J’avais eu un petit coup de mou avec leur disque rouge, puis le bleu, du coup j’ai négligé le jaune et je m’étais réfugié chez Plumas seul, il faut dire que les premiers opus du groupe m’avaient très fortement accrochés.
C'est un retour tout en splendeur, un nouveau grand disque de par ici. Dixième album pour un grand groupe de rock chanté de l'hexagone.


Tue-Loup 2016 « Ramo » label : dessous de scene / bluekat
 
 

3 commentaires:

Chris a dit…

C'est toi qui m'a fait découvrir "la belle inutile " alors ça va être l'occasion d'approfondir un peu ce groupe. ..😉

charlu a dit…

Tu vas adorer, c'est sur ;D

El Norton a dit…

Oui, je pense que c'est fait pour toi Chris.
J'ai aussi adoré ce disque, malgré une première écoute plus déroutante.
Ce serait trop long de détailler ici tout ce que j'en pense, j'y suis allé de ma chronique par ici : http://www.indierockmag.com/article27371.html