jeudi 3 mars 2016

Steve Wilson 2016




Steve Wilson œuvre sans cesse pour le rock progressif, un son qui semble révolu. Il est autodidacte, pourtant le prog, c'est du rock et du jazz, avec des parfums classique et de pop.
Révolu ou pas, ce style perdure et quoi de plus inattendu de parler de ça avec un fervent défendeur du genre via un Ep de 38 minutes. Le rock prog, c'est l'étendu d'une l'architecture musicale, des rebondissements, du coq à l'âne...
Un Ep certes, mais des morceaux épiques: « My book of regrets » en intro, puis «  Vermillioncore » comme des puissances musicales obsolètes grondant d'un ancien volcan en purge. Quel son, quel pied ces deux là !!!
 

Son nouvel album sort bientôt, en attendant, une transition avec « 4 1/2 » entrecoupé d'instrumentaux ambiants dignes du langage, un concept comme un argot musical à travers lequel j'adore y revenir et y découvrir. Le rock-prog jute encore, Steve Wilson, ex Porcupine Tree, Black Communion, Blackfield... pour nous servir.

Steve Wilson 2016 « 4 1/2 » label : Kscope

6 commentaires:

Pascal Georges a dit…

tu imagines bien que ça va m'inciter à écouter...
merci

Chris a dit…

Bon ben connais pas moi...mais bon suis nulle en progressif!! ;)

Alexandre G a dit…

J'ai bien aimé aussi, c'est pas mal dans le genre prog et ça reste moderne quand même. Bon je n'en ferais pas mon disque de chevet mais j'ai passé deux écoutes très agréables :)

charlu a dit…

Le prog divise ou réunit.. pas trop proche de mon chevet non plus, mais ça fait 2 matins de suites que je mets ces 2 morceaux dans mon casque, juste pour me filer du charbon. J'ai un peu perdu le fil des nouveautés prog, mais Wilson (t'excites pas Evrett ;D) c'est lui qui garde l'élixir ;D

Jacques Goria a dit…

Bonjour
Je suis fan de prog et plus tout jeune, et quand j'ai découvert la musique de Steven Wilson, je me suis pris une bonne claque et depuis je suis le bonhomme et vais voir ses concerts pour prendre mon pied.
Le gars qui remixe King Crimson, Yes, Jethro Tull, XTC,etc etc...., peut pas être trop mauvais, sans compter ses productions.
Ecoutez plutôt Hand Cannot Erase, plus abouti mais surtout allez le voir, le son est géant, il dirige son groupe un peu comme Zappa et surtout il sait s'entourer de musiciens tops (Adam Holzman, Marco Minneman, Nick Begg,Guthrie Govan....
Steven Wilson est un compositeur,il est aussi Musicien, il vit pour la musique, uniquement pour elle, c'est pour ça que l'on se doit de l'aimer.
Mais bon comme je suis fan je suis pas trop objectf.

charlu a dit…

Bienvenu Jacques.. tout comme toi ;D fan de prog depuis très très longtemps et je n'ai jamais faibli. Quant à Wilson, je l'ai découvert en 96 avec Porcupine.
C'est vrai que ce Ep reste assez secondaire dans sa discographie solo, je voulais rattraper le retard de ne pas en avoir parlé avant.
Merci.