mardi 15 décembre 2015

Yair Elazar Glotman




Un drone chamanique souffle des forces de frottements. La rude caresse des matériaux chante un plaisir étouffé de la corde grave comme une main comprimée sur une gorge.
L'instrument préparé en âme accordée est une psychanalyse musicale, une complainte souterraine, un chant outre-terre.

Le musicien étreint sa contrebasse qui psalmodie une mélancolie tendue rampant sur nos matières. Yair Elazar Glotman de formation classique est un paysagiste sonore berlinois, sculpteur ou architecte musical.

Yair Elazar Glotman 2015 « études » label : subtext
.

6 commentaires:

Chris a dit…

Quelle belle pochette...hâte d'écouter ça...;)

charlu a dit…

Elle représente bien la musique je trouve.. le son des matériaux épousés.

Mylène Gauthier a dit…

Putain... tu veux ma mort. J'ai pleuré comme une madeleine juste à l'écoute. Trop beau.

charlu a dit…

Juste une petite mort, celle qui nous fait vivre ;D
Cette découverte m'a transpercée.

Carl a dit…

Musique parfaite pour accompagner les chants d'oiseaux.

Sb a dit…

Suis fan.

Dans le même goût, le dernier Mathias Delplanque, Drechen, en boucle, s'écoute très bien.