jeudi 24 décembre 2015

Jeff Lynne's ELO



L’évènement est pourtant de taille, la parution d’un nouveau Jeff Lynne. J’ai plutôt l’impression qu’ils l’ont joués rilax sur la promo, promontoires etc. Il doit quand même se sentir un peu seul dans l’univers, d’autant plus que c’est sous ELO que cet album traine dans nos bacs depuis quelques semaines.
Macca, Harrisson, Orbison, Petty, des balades à tomber, « Alone in the universe » est total, sublime du début à la fin. Jeff Lynne est un génie de la mélodie et du son. Si l’album précédent était plus intime et personnel, celui-là envoie valdinguer les frontières pop au-delà de la stratosphère, comme Elo l’a si souvent fait.
Jeff Lynne s’est offert un nouveau petit voyage dans l’univers, et nous, on prend un sacré coup de jeune,  un disque frais malgré le rappel aux souvenirs, des chansons à danser ou plutôt à tournoyer sous un ciel écarlate.
Histoire de fêter les jours qui rallongent, le passage dans la force clair du recul de l'obscur, un disque qui pulse... puis si ça s’trouve le père Noël vient de Birmingham .

 Joyeux Noël à tous.
Jeff Lynne 2015 « Alone in the Universe » label : columbia




9 commentaires:

Sadaya a dit…

Joyeux Noël Charluberlu, des grosses bises sur tes joues froides de Retourneur de Glaise.

Devant Hantoss a dit…

Ha ha ha, Charlu, tu pousses. Je me retrouve entre la critique de LASPYKE =>
"On a la désagréable impression que Jeff Lynne nous ressort une collection de titres écartés lors de la période ELO... Très décevant! E tla version Deluxe rajoute seulement 2 titres, 37 minutes au total, ça frôle la mesquinerie, en plus! "

Je lui donne raison sur l'impression que nous avons à faire à des titres ou des réflexes du passé. Et oui pour la mesquinerie... si l'album est cher.
Par contre je te rejoins sur la qualité, passéiste tout de même, une fraîcheur OUI mais surannée, te sachant admirateur de MacCa, je ne m'étonne pas du plaisir que tu prends ici. Un Cartney, peinard, en roue libre, avec tout son savoir faire.

Je vous souhaite un peinard Noël.

Chris a dit…

Connais pas mais si tu dis Paul McC. ...:)
Joyeux Noël à toi Charlu!!

Mylène Gauthier a dit…

Ouais... j'ai peur un peu sur ce coup mais je te souhaite un beau temps des fêtes.

charlu a dit…

Yo Tonio.. me suis pas rendu compte de la durée, ni du prix.. l'ai pas acheté celui là :o;; N'empèche, j'ai pris ces cascades de guitares electro-folk en plein poumon. J'adore son écriture de chanson bâties pour faire du bien et ce son si collé à lui.

Pis merci les drôles de dames pour vos coucous.. j'envoie ça dès que possible

Biz

Audrey Songeval a dit…

ELO, j'ai toujours l'impression de ne pas avoir trouvé la bonne porte d'entrée. J'ai essayé le tout premier, j'aime le son mais pas trop les chansons. Out of the Blue, un peu trop long et indigeste mais avec cette fois des petites merveilles.
Donc question: existe-t-il beaucoup de chansons du niveau de Mr Bluesky chez ELO?

Alexandre G a dit…

Aaaaaaaaaaaaah tu me fais plaisir là Charlu, ça fait des semaines que je guette ton avis sur ce disque ! :)
En l'écoutant il est tellement Macca (voire Harrison) tout en restant très Lynne (enfin de toutes façons dans l'ADN de Lynne y'a pas mal de Beatles), que je savais qu'il te plairait.
J'ai juste un problème avec les effets sur la voix et certains arrangements un peu datés mais dans l'ensemble bonnes chansons, bons arrangements, du bon boulot.
Bon j'y reviendrai moins que Armchair Theater, The Move, ou les ELO classiques mais pour son âge c'est pas mal frais. Un peu comme le NEW de Paul McCartney, rien de neuf sous le soleil, loin d'être son meilleur mais quand même solide et agréable.

HLIAS PAOKARAS a dit…

thanks !!!!!!!!!


charlu a dit…

Figure toi Alex que j'ai mis du temps avant de me lancer sur cet album, occupé, pas curieux, j'ai perdu mes envies musicales de gosse quelques semaines. Et à la première écoute, j'ai décolé ;D
J'adore ses arrangements, ce son à lui, qu'on retrouve avec Harrisson et le sublime "Cloud nine", ou sur Orbison "You got it", ou sur Macca "Flamming pie", Joe Coker "Night Call".. "Free as the birds" des Beatles, des Travelling, et comme tu dis, le superbe très méconnu "Armchair Theatre".

Audrey pour ta question.. euuh, ça dépend vraiment si on aime cet univers là, y'a plein de trucs dedans qui peuvent énerver, c'est à chacun de palper. Perso, y'en a un paquet d'autres.. sur ce disque notamment :D