samedi 5 décembre 2015

George Thorogood & the Destroyers



La hanche gominée, la gratte lubrifiée, la Josephine chevauchée, les musicos habités, la rate aux aguets...
Le rétroviseur est un sable mouvant, un miroir sans fond, un truc qui n'en finit plus, bourbon, court-bouillon, scotch, bière..what else.
 

On est avalé dans ce son paradisiaque à peine nettoyé, juste histoire d'écouter défoncé par le plaisir du jeu ces morceaux qui piquent, épiques qui collent aux grammes du what else.
Histoire de ralentir la chute à travers cette tendance à bouffer du roots d'alors, la grignote des cellules revivifiables, des poussières qui fécondent.. et une nouveauté de plus.. le George Thorogood arrache.... comme avant, mais c'était où ?? 2015 ou 1977 ?? c'est kikife, c'est là pour toujours, c'est juste une question de viscère, d'abat, de vice et versa, de rabat-joie, de jouissance, de gratte folle, c'est là, puis derrière, juste avant nous, puisque nous sommes légèrement en retard sur notre descendance blues rock, et complètement en avance sur nos tontons bikers.

 
Et bien bien puisque notre calendrier musicale se déguise, je prends sans les dates, le dérèglement climatique, ..solstice, équinoxe.. ?? pourvu que ça jute.. Je crois bien que c'est 1977... ou alors 2015.
Bon, un peu paumé dans les couloirs du temps, voici le début d'une grosse carrière à venir, une vingtaine d'albums à suivre, George Thorogood et ses Destroyers.

George Thorogood & the destroyers 1977/2015
« George Thorogood & the Delaware Destroyers » label : rounder

7 commentaires:

Echiré79 a dit…

Beau retour aux fondamentaux
merci Charlu

Chris a dit…

Tu es parti dans la musique un peu plus "roots"??
Besoin de te réchauffer?! :D

charlu a dit…

Yes..roots ds ts les sens du therme.. chaleur, racines.. Des bons disk de dimanches en plus.
Pis c'est pas faux que j'ai une grosse envie de chaleur.. c'est une proposition ?? :DD

Biz à vous 2

Chris a dit…

Ooh!! :D
Merci pour le disque du dimanche...;)

RanxZeVox a dit…

One scotch, one bourbon, one beer, la recette mise au point par John Lee Hooker fonctionne toujours. Mais ça serait bien que la relève pointe le bout de son manche, Thorogood, Vaughan, Gallagher...mais depuis ?
Tiens, tu m'as filé envie de revoir Christine.

charlu a dit…

Y'a pas grand chose comme tu dis.. je suis depuis qq jours sur le nouveau Walter TROUT, il envoie comme un fou, blues rock un poil heavy par moment, mais je me dis que sur la longueur... alors je fais du ricochet sur les news, avec de temps en temps, une grosse plongée dans les archives ;D.. c'est vrai que je plonge de plus en plus, mais bon.. souvent aussi, je sors la tète de l'eau.. puis replonge.. puis flotte à nouveau...

Devant Hantoss a dit…

"One scotch, one bourbon, one beer" Whouaaa quelle version tressante et si classe. Il a fait aussi un "Johnny Be Good" du tonnerre, j'avais acheté ses deux premiers albums. Et aujourd'hui je continue à me faire plaisir.
Je pense en ce qui me concerne que les Dr Feelgood, nous avaient rouvert une porte que nos aînées connaissaient bien. Aujourd'hui, avec l'accès à la musique, pas facile de venir dans le genre et de le renouveler. Je me tourne vers le Country Rock qui tape de + en + dans le Blues... Genre Dave Alvin. Les frontières doivent exploser...