jeudi 19 décembre 2013

Ben Lukas Boysen


Je n’ai pas vu le film pour laquelle cette bande originale lui est consacrée, et à l’écoute de « Mother nature », les images me viennent toutes seules, je plonge dans ma propre salle obscure où viennent s’épanouir un clair-obscur, des longues étendues nuageuses plombées.


Du néo-classique planant se pose sur des drones poignants comme de lourds paysages habités par des vents gris et des collines qui grondent. Des heures de marche à travers des lumières fatiguées, une communion avec la désolation, j’avance dans ce désert humain. Je pourrais marcher des jours entiers ainsi avec cette musique comme seul compagnon de route. J’en rêve de ce pèlerinage naturel sombre, comme une fuite. Je ferme les yeux..j’y suis.



Ben Lukas Boysen 2013 « Mother nature » label : hymen

 

10 commentaires:

Tourscher Jonathan a dit…

Très bon texte mon C! Cela illustre parfaitement l'extrait Youtube, excellent donne vachement envie!

Ma petite boîte à musiques a dit…

Je confirme, beau texte très évocateur de la musique...!

charlu a dit…

oh..le disk est terrible.. vraiment un paysage de désolation pour arpenter des heures sans personne.. j'ai vu qq extraits du film.. ça à l'air dramatique :D

Merci en tout cas.

Echiré79 a dit…

Beau billet Charlu...et bel extrait Youtube......on a envie d'en savoir plus
merci

charlu a dit…

Merci Pap's, j'envoie demain..tu me diras. C'est une invitation à créer son propre cinéma, le film ne va pas passer par ici..ou alors va falloir se battre.

PS : merci mille fois pour le chapitre 69 ;D

La Rouge a dit…

Mère mature crie mais tout le monde est sourd.

La Rouge a dit…

Mère mature c'Est pas mal non plus... Aille.

Sb a dit…

Je ne l'avais pas raté celui là... Beaucoup de belles choses chez Hymen...

charlu a dit…

Hummm.. mère mature crie !!! il est bien ce film ?? :D ...mais tu as raison..la nature avance toute seule, tranquille, mute et c'est nous qui crions.

Yes Esb, je suis allé yeuté hymen. J'ai oublié de dire dans la chronique que Nils FRAHM était aux manettes de Mother nature

La Rouge a dit…

La nature désire que nous changions avec elle. À nous de laisser nos vieilles idéologies de côté. L'humain peut tellement plus que cela. Nous sommes de la vie au même titre que dame nature. 2014 sera déterminant et sismique.